DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Révélations du New York Times : Trump aurait payé 750 dollars d'impôts l'année de son élection

euronews_icons_loading
Révélations du New York Times : Trump aurait payé 750 dollars d'impôts l'année de son élection
Tous droits réservés  Greg Allen/Greg Allen/Invision/AP
Taille du texte Aa Aa

Des révélations fracassantes à cinq semaines de la présidentielle américaine. Donald Trump n'aurait payé que 750 dollars d'impôt fédéral sur le revenu l'année où il s'est présenté à la présidence et au cours de sa première année à la Maison Blanche. Il n'aurait pas du tout payé d'impôt sur le revenu au cours de 10 des 15 années précédentes, en grande partie car il a déclaré plus de pertes d'argent que de gains. C'est ce qu'affirme une enquête du New York Times qui révèle par la même occasion s'être procuré des informations sur 20 ans de déclarations d'impôt du président et de ses sociétés.

Donald Trump a évidemment tout nié, il crie aux "Fake News" :

"Fausses informations ! Ce sont des infos bidon, inventées de toutes pièces, fausse. Nous sommes tous passés par là. Vous auriez pu me poser les mêmes questions il y a quatre ans. Je dois porter l'affaire en justice et en parler. C'est une nouvelle totalement fausse. Non, en fait, j'ai payé des impôts, mais vous le verrez, dès que mes déclarations d'impôts seront faites, là, elles font l'objet d'un audit . Elles font l'objet d'un audit depuis longtemps".

En 2018, Trump a déclaré 47,4 millions de dollars de pertes, bien qu'il ait aussi au moins indiqué 434,9 millions de revenus dans une déclaration de situation financière la même année.

Ces détails compliquent l'image de Donald Trump, homme d'affaires avisé et patriote, révélant plutôt une série de pertes financières et de revenus provenant de l'étranger qui pourraient entrer en conflit avec ses responsabilités de président.

Il a d'ailleurs toujours refusé de publier ses déclarations d'impôts contrairement à tous ses prédécesseurs depuis les années 1970.

Les révélations du New York Times interviennent à un moment charnière de la campagne électorale, avant le premier débat présidentiel de mardi face à Joe Biden. Elles montrent "le mépris total de Trump pour les familles américaines de travailleurs" estiment certains démocrates.

Dans un tweet, l'équipe de campagne de Joe Biden s'est contentée de rappeler le montant moyen de l'impôt fédéral sur le revenu payé par un enseignant (7 239 dollars), un pompier (5 283 dollars) ou un infirmier (10 216 dollars), professions durement frappées par la crise sanitaire ou par les récents incendies géants dans l'Ouest américain.