DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

30 ans de réunification allemande : l'écart des conditions de vie et de travail des femmes se réduit

euronews_icons_loading
Munich, Allemagne, 20 septembre 2020
Munich, Allemagne, 20 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Matthias Schrader/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Depuis la réunification allemande, les conditions de vie des femmes de l'Est et de l'Ouest se sont harmonisées. En bien ? Tout dépend du point de vue.

A l'Ouest, les jeunes mères sont désormais plus nombreuses à travailler, que ce soit à temps partiel ou à temps plein. L'amélioration des systèmes de garde leur ayant permis de ne pas rester au foyer. A l'Est, l'emploi des femmes et un nombre suffisant de places dans les garderies d'enfants étaient une évidence, mais elles y ont plutôt perdu au change depuis la réunification.

Un homme témoigne : "En général, les femmes de l'Est étaient plus indépendantes que nos femmes de l'Ouest. En Allemagne de l'Ouest, les obligations légales étaient catastrophiques. Jusqu'en 1975, une femme dans mon pays, je suis de Rhénanie à l'ouest, devait demander à son mari s'il l'autorisait à travailler".

Les femmes d'Allemagne de l'Est et de l'Ouest n'auraient pas pu être plus différentes. Avant la réunification, les jeunes mères à l'Ouest restaient à la maison parce qu'il n'y avait pratiquement pas de garderie à la journée. Celles qui osaient travailler malgré tout étaient souvent qualifiée de "mère corbeau", à l'opposé de "mère poule".

En Allemagne de l'Est, le travail des femmes était subventionné et soutenu par l'État. Selon le code pénal de la RDA, le fait de se retirer des heures de travail régulières était même considéré comme un comportement antisocial. De nombreuses mères reprenaient un emploi à temps plein quelques mois après la naissance de leur bébé. Un réseau bien développé de crèches rendait cela possible.

Ces différences sociologiques ont laissé des traces, même après 30 ans de réunification.

En 2020, seulement 30 % des familles d'Allemagne de l'Ouest placent leurs enfants en bas âge dans une crèche, contre 66 % des familles d'Allemagne de l'Est. Et ce, même si l'écart entre les femmes actives de l'Est et de l'ouest s'est considérablement réduit au fil des années, passant à 4 % aujourd'hui.

Concernant le temps de travail, les femmes est-allemandes sont encore plus nombreuses à travailler à temps plein, mais les chercheurs ont observé une tendance à aller vers le temps partiel, qu'il soit désiré ou non.