DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cimetières éventrés, rizières inondées : les dégâts d'Alex en France et en Italie

euronews_icons_loading
Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes, France), le 06/10/2020
Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes, France), le 06/10/2020   -   Tous droits réservés  Daniel Cole/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Cinq jours après le passage de la tempête Alex, l'arrière-pays niçois est toujours défiguré. Les dégâts sont aussi considérables côté italien.

Dégâts côté français

Le genre de catastrophe qui n’épargne personne, ni les vivants ni les morts. Symbole macabre de l’ampleur des inondations : les trois-quarts du cimetière de Saint-Dalmas ont disparu après les pluies torrentielles de vendredi, "soit environ 150 corps", selon le maire du village Jean-Pierre Vassallo.

Mardi soir, on comptait au moins 6 morts des deux côtés des Alpes. 4000 foyers français sont toujours privés d’électricité, et des centaines d’entre eux sont comme perdus sur une ile déserte. La nourriture, l’eau, les produits de premières nécessités dépendent entièrement des ravitaillements par hélicoptères.

L'ampleur des dégâts est immense. Mais "l'Etat sera au rendez-vous", a promis le Premier ministre Jean Castex devant l'Assemblée nationale. Ce mercredi, c'est le président lui-même Emmanuel Macron qui est attendu sur place.

Dégâts côté italien

De l’autre côté de la frontière, dans le Piémont italien, là aussi, il faut retendre des ponts et reconstruire les routes. Il s’est abattu la moitié des précipitations de toute une année, en une seule journée.

En première ligne, le triangle d’or de la filière rizicole, c’est là qu’on produit 50% du riz européen. Pas loin de 200 000 hectares de production ont été engloutis par la crue du fleuve Sesia.