DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un pacte pour changer la donne climatique en Europe

euronews_icons_loading
Un pacte pour changer la donne climatique en Europe
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le Pacte vert européen a l'ambition d'entrainer l'UE dans une nouvelle dynamique climatique et économique. Il s'agit de repenser les habitudes du quotidien, réduire la pollution, diminuer les déchets et limiter le réchauffement de la planète.

Un tel engagement nécessitera un effort considérable pour les Etats membres. "Nous voulons devenir les chefs de file des industries durables, dans les technologies propres et dans le financement écologique", explique la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen avait d’ailleurs présenté en décembre dernier 50 propositions pour trouver l'équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et la captation du CO2 afin d' atteindre d'ici 2050 la neutralité carbone. Cet ensemble de textes juridiques et de mesures incitatives veut convaincre les capitales à s'engager dans la transition verte.

Cette stratégie comprend :

  • une loi climat dont l'objectif est de réduire d'ici 2030 les émissions de CO2
  • un plan en faveur de l'économie circulaire pour favoriser le recyclage
  • un programme de rénovation des bâtiments afin de réduire la facture énergétique
  • une stratégie appelée : de la ferme à la table, pour rendre l'agriculture plus durable

100 milliards d'euros seront aussi nécessaires pour aider les régions les plus pauvres et les industries dans cette mue écologique. Pour le président de la commission Environnement du Parlement européen, Pascal Canfin, ce pacte est une opportunité climatique et économique. "Cela veut dire plus d'emploi et plus d'activité", souligne le Français qui reconnaît la nécessité d’accompagner les travailleurs dans cette transition à travers des formations pour ces nouveaux métiers.

Pour des Etats membres comme la Pologne, la Hongrie ou la République tchèque, atteindre la neutralité carbone coûtera plusieurs milliards d'euros. Pour rattraper les capitales les plus riches, ces pays ont souvent sacrifié la politique environnementale.

Mais pour les ONG et les militants comme la Suédoise Greta Thunberg, l'UE ne peut pas ignorer la science et les gouvernements doivent réduire drastiquement et rapidement leurs émissions de gaz à effet de serre. Faute de quoi "cela épuisera le reste de notre budget carbone avant même d'avoir la chance d'atteindre vos objectifs pour 2030 et 2050", précise la jeune fille.

Mais l'Union européenne fait face à sa pire crise économique. La pandémie se poursuit et avec elle de nouvelles restrictions sont mises en place et l’ombre d’un reconfinement plane sur l'UE. Tous ces éléments pourraient inciter les 27 à réduire leurs ambitions.