DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le football anglais subit les effets de la crise du coronavirus

euronews_icons_loading
Le football anglais subit les effets de la crise du coronavirus
Tous droits réservés  Euronews/Angela Barnes
Taille du texte Aa Aa

En Angleterre, les clubs de football subissent de plein fouet les effets de la pandémie de coronavirus. Le stade de Leyton Orient, basé à Londres, est désespérément vide. L'effectif évolue dans le championnat de League 2, équivalent de la quatrième division.

Face aux difficultés financières, les dirigeants du club lancent un appel à l'aide. "Pour ne citer que quelques chiffres, si vous regardez notre budget initial pour cette année, pour les jours du match seulement, parce qu'il n'y a pas de public, nous avons perdu 900 000 livres" explique le président du club Nigel Travis. "Je pense que certains clubs vont faire faillite" poursuit-il.

"En plus de cela, nous payons beaucoup d'argent pour respecter les protocoles liés au Covid. Nous sommes allés à Borough il y a dix jours, nous avons pris deux autocars, une chambre par joueur, cela a coûté 7 000 livres. Normalement ça aurait dû être la moitié de ce montant" déplore-t-il.

La Premier League déclare mettre à la disposition des clubs de League 1 et 2 un ensemble de mesures de sauvetage comprenant des subventions et de prêts à taux zéro, pour un total de 50 millions de livres, en plus des paiements qui leur ont déjà été avancés cette année. Mais beaucoup craignent de ne pas pouvoir tenir sur du moyen, voire du long terme. "50 millions de livres pour les deux leagues, c'est loin d'être suffisant selon moi" estime Paul Lambert, entraîneur du club Ipswich Town FC, qui évolue en League 1.