DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Monica Bellucci dans un film tunisien très remarqué : "L'homme qui a vendu sa peau"

euronews_icons_loading
Monica Bellucci, L'homme qui a vendu sa peau
Monica Bellucci, L'homme qui a vendu sa peau   -   Tous droits réservés  Bac Films
Taille du texte Aa Aa

Le Festival du film d'El Gouna bat son plein en Egypte, permettant, avec les règles sanitaires en vigueur, de présenter de nombreux films venus du monde entier, et en particulier du monde arabe.

Le réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania y présente en compétition un film sélectionné à la Mostra de Venise cette année, gage de qualité, L'homme qui a vendu sa peau.

Déjà remarquée avec ses précédents films, Kaouther Ben Hania a réussi à convaincre Monica Bellucci de jouer un rôle vénéneux et ambigu de directrice de galerie pas très claire...

"Ce que je préfère dans la réalisation d'un film, c'est le casting. Parce que j'ai mon personnage dans ma tête. Et quand je rencontre un acteur, j'essaie de trouver le meilleur pour ce rôle. Et quand j'ai rencontré Yahya, il n'est pas très connu. Mais c'était Samali, mon personnage. C'est la même chose pour Monica Belluci."
Kaouther Ben Hania, réalisatrice

L'homme qui a vendu sa peau est l'histoire d'un syrien parti au Liban, et prêt à tout pour rejoindre sa fiancé en Europe... Une situation qui en fait un migrant pas comme les autres... et monnayable.

"Dans ce film, je pense que l'on atteint un message très puissant et d'une manière subliminale, qui est de mettre en avant Samali, mon personnage, un homme amoureux qui devient un réfugié pour des raisons fortuites."
Yahya Mahayni, acteur

Le film est vendu dans de nombreux territoires et sortira bientôt sur les écrans européens, en France le 16 décembre.