DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le vaccin de Pfizer serait efficace à plus de 90% selon des analyses préliminaires

euronews_icons_loading
Cette photo d'illustration montre le premier patient inscrit à l'essai clinique du vaccin anti-Covid-19 de Pfizer à la faculté de médecine de l'université du Maryland.
Cette photo d'illustration montre le premier patient inscrit à l'essai clinique du vaccin anti-Covid-19 de Pfizer à la faculté de médecine de l'université du Maryland.   -   Tous droits réservés  AP/University of Maryland School of Medicine
Taille du texte Aa Aa

L'entreprise américaine pharmaceutique Pfizer a affirmé qu'un examen préliminaire des données du vaccin anti-Covid19 sur lequel elle travaille, conjointement avec la société allemande BioNTech, suggère que les injections pourraient être efficaces à 90 % pour prévenir la maladie causée par le nouveau coronavirus. La compagnie annonce également être en passe de déposer une demande d'utilisation d'urgence auprès des autorités réglementaires américaines dans le courant du mois.

L'annonce de lundi ne signifie pas pour autant qu'un vaccin est imminent; cette analyse provisoire, réalisée par un comité indépendant de contrôle, a examiné 94 infections enregistrées jusqu'à présent dans le cadre d'une étude portant sur près de 44 000 personnes aux États-Unis et dans cinq autres pays.

Cette "efficacité vaccinale" a été mesurée en comparant le nombre de participants infectés par le nouveau coronavirus dans le groupe qui a reçu le vaccin et dans celui sous placebo, "sept jours après la deuxième dose" et 28 jours après la première, ont-ils expliqué dans un communiqué conjoint.

Pfizer Inc. n'a pas fourni plus de détails sur ces infections, et a averti que le taux de protection initial pourrait changer d'ici la fin de l'étude. Il est très inhabituel de révéler des données aussi précoces.

"Nous sommes en mesure d'offrir un certain espoir", a déclaré le Dr Bill Gruber, vice-président senior du développement clinique de Pfizer, à l'agence AP. "Nous sommes très encouragés".

Les vaccins fabriqués par Pfizer et son partenaire allemand BioNTech figurent parmi les dix candidats vaccins possibles en phase finale d'essais dans le monde entier - quatre d'entre eux ont déjà fait l'objet d'énormes études aux États-Unis. Une autre entreprise américaine, Moderna Inc. a également déclaré qu'elle espérait pouvoir déposer une demande auprès de la Food and Drug Administration dans le courant du mois.

Suivant le principe des études en double-aveugle, les volontaires qui participent aux études finales et les chercheurs ne savent pas qui a reçu le vrai vaccin ou une injection factice. Mais une semaine après la deuxième dose requise, l'étude de Pfizer a commencé à compter le nombre de personnes qui ont développé les symptômes du COVID-19 et dont la présence du coronavirus a été confirmée.

Les bourses européennes s'envolent

Peu après l'annonce par les laboratoires Pfizer et Biontech, les marchés européens étaient propulsés, prenant momentanément plus de 5% à Paris, Francfort et Milan. Londres était en hausse de 3,29%.