DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Second tour de la présidentielle en Moldavie : le pays partagé entre Europe et Russie

euronews_icons_loading
Second tour de la présidentielle en Moldavie : le pays partagé entre Europe et Russie
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

C'est le jour J en Moldavie. Dans ce pays de 3,,5 millions d'habitants, l'un des plus pauvres d'Europe, les électeurs sont conviés au deuxième tour de la présidentielle pour départager le président sortant pro-russe et sa rivale pro-européenne. Cette dernière avait obtenu une légère avance au premier tour, grâce à la diaspora.

« Je vais peut-être voter pour le président Igor Dodon, je n'en suis pas encore très sûr, hésite un père de famille, sa fille sur les épaules. Pour être honnête, dans notre pays, nous n'avons pas de bon candidat. Malheureusement, de mon point de vue, ils sont tous corrompus, donc nous n'avons pas vraiment le choix. Mais à mon avis, actuellement, il vaut mieux regarder du côté de la Russie que de se tourner vers l'Europe. »

« Je vais voter pour Maia Sandu et contre Igor Dodon parce que durant la campagne électorale, le candidat Dodon a tenu un discours très misogyne, arrogant et grossier qui m'a fait honte, comme cela avait déjà été le cas durant les quatre ans de son mandat présidentiel, explique une jeune femme. Je veux donner une chance à une femme intellectuelle dans notre société qui est restée très patriarcale. »

Maia Sandu se présente en pourfendeuse de la corruption et promet d'amarrer la petite ex-république soviétique à l'Union européenne. Igor Dodon assure, quant à lui, être le garant de la stabilité. Moscou suit sans nul doute avec beaucoup d'attention ce scrutin dans sa zone d'influence.

Le choix des électeurs vivant à l'étranger pèsera en tout cas très fortement sur l'issue du scrutin. Selon les estimations, jusqu'à 40 % de la population moldave a en effet quitté le pays pour des raisons économiques.