DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : inquiétudes et manifestations en Europe

euronews_icons_loading
Covid-19 : inquiétudes et manifestations en Europe
Tous droits réservés  Fabian Sommer/(c) Copyright 2020, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Taille du texte Aa Aa

En pleine seconde vague épidémique; de nombreux citoyens européens protestent contre les mesures de restrictions et s'inquiètent de la situation économique. Et ils pourraient ne pas être au bout de leur peine. Dans une interview à la presse suisse, un responsable de l'OMS, David Nabarro, a estimé que le continent pourrait connaître une troisième vague épidémique début 2021, si les gouvernements reproduisent les mêmes erreurs que lors de la 2e vague .

Allemagne : manifestation d'anti-masques

Les anti-masques restent mobilisés en Allemagne. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Berlin contre les mesures de restrictions, prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Même si la courbe des infections s’aplatit dans le pays, les restrictions seront encore imposés pendant plusieurs mois. La chancelière Angela Merkel a toutefois entrouvert la possibilité d'une réouverture des restaurants en décembre.

La dirigeante allemande a également détaillé son plan de vaccination, et près d'une centaine de centres de vaccination devraient être bientôt prêts

Portugal : inquiétude du monde de la culture

Au Portugal, ce sont les techniciens du secteur de la culture qui ont manifesté, déposant leurs outils de travail devant les arènes du Campo Pequeno à Lisbonne. L'ensemble du monde de la culture est très inquiets, alors que le secteur emploi près de 130 000 personnes. Les syndicats réclament des mesures immédiates, pour empêcher que la culture ne meure au Portugal

"Les financements annoncés par le gouvernement sont insuffisants. Quand une tragédie se produit dans la pêche, l'agriculture, le secteur bancaire, même dans les banques privées, ou dans l'aérien, le gouvernement les sauve, donc ils doivent aussi sauver la culture", explique Sandra Farinha de l'Association pour la promotion des spectacles, festivals et événements

Le gouvernement portugais a décidé de renforcer les restrictions pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, notamment en fermant les écoles les lundi 30 novembre et 7 décembre, à la veille de jours fériés.

France: manifestation des catholiques

En France, plusieurs centaines de catholiques se sont de nouveaux rassemblés devant les cathédrales de Bordeaux et de Toulouse pour réclamer le retour de la messe dans les églises, interdite pendant le confinement.

"Tant qu'on n'aura pas ce qu'on demande, on sera là, et on continuera à le demander jusqu'à ce qu'on l'ait, raconte Elisabeth Blancher, la co-fondatrice du Collectif pour la messe Bordeaux. Ce n'est pas un mouvement sur un coup de tête qui a eu lieu un dimanche. C'est un mouvement de tous les catholiques de Bordeaux mais aussi de France comme on a pu le voir, qui veulent du fond de leur cœur, retrouver la messe et l'eucharistie."

Les "assouplissements" au confinement en vigueur depuis le 30 octobre se feront en "trois étapes" d'abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021", a annoncé le porte-parole du gouvernement dans un entretien à la presse.

Près de 300 malades du Covid-19 sont décédés au cours des dernières 24 heures (sur un total de 48 518), soit 110 de moins que la veille, et le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le 5e jour consécutif, selon les statistiques françaises publiées samedi.

Royaume-uni : "choc économique"

Le gouvernement britannique a annoncé que le confinement instauré en Angleterre pour quatre semaines ne sera pas prolongé au-delà du 2 décembre, date à laquelle cette province britannique retournera à un système de restrictions locales.

Le ministre britannique des Finances Rishi Sunak a estimé dimanche que le Royaume-Uni, soumis à "une énorme pression" en raison du Covid-19, faisait face à un important "choc économique", excluant cependant un recours à des mesures d'austérité.

Au Royaume-Uni, le pays le plus endeuillé d'Europe, chaque province britannique décide de sa propre stratégie face à la crise sanitaire.

Italie: "campagne de vaccination sans précédent"

L'Italie, où la pandémie a fait plus de 48 000 morts, entamera fin janvier une "campagne de vaccination sans précédent" en commençant par les catégories de la population les plus exposées, a annoncé samedi le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza.

Près de 1,4 million de morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 381 915 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h GMT.

Plus de 58 165 460 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 37 053 500 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Après les Etats-Unis, le Brésil est le pays le plus endeuillé (168 989 morts), suivi de l'Inde (133 227 morts), du Mexique (101 373 morts) et du Royaume-Uni (54 626 morts).