DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aux Etats-Unis, un "Black Friday" pas comme les autres

euronews_icons_loading
black friday
black friday   -   Tous droits réservés  Michael Dwyer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est dans le contexte très particulier de la pandémie que débute ce vendredi aux Etats-Unis le "Black Friday", le vendredi noir, premier jour d'une semaine traditionnelle de soldes qui donne aussi le coup d'envoi des achats de Noël.

Des budgets en berne

Mais le coronavirus et les restrictions sanitaires ont modifié les habitudes d'achat des consommateurs. A Chicago, une cliente dit "passer aujourd’hui moins de temps dans les magasins".

Les budgets achat sont également en berne. Les commerçants, qui tablaient sur cette période faste pour retrouver des couleurs, ne sont guère optimistes : "Nous n'aurons pas en décembre la ruée sur les cadeaux à laquelle nous sommes habitués", souligne la gérante d'un magasin de jouets.

Dans les boutiques de vêtements également, l'heure est à la morosité avant ce "Black Friday". Avec la crise sanitaire, de nombreux consommateurs effectuent leurs courses sur Internet. Et leurs budgets sont également limités.

"Par rapport à la normal, je dépense environ 40 %, souligne une cliente qui dit ne rien rechercher de clinquant, car il n'y a pas d'événements en ce moment."

Le "combat" des commerçants

Pour ce vendeur, la résilience est le maître mot : "C'est un combat. Cette année est certainement un test pour notre volonté, un test pour notre foi et un test pour notre résilience."

Cette année est certainement un test pour notre volonté, un test pour notre foi, un test pour notre résilience.
Un commerçant

Si le "Black Friday" débute bien ce vendredi aux Etats-Unis, il a été reporté d'une semaine en France.