DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : un prix récompense le travail des infirmières européennes

Par Euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : un prix récompense le travail des infirmières européennes
Tous droits réservés  Antonio Calanni/AP
Taille du texte Aa Aa

Des applaudissements pour les soignants. Chacun gardera en mémoire ces moments, au printemps 2020, où les gens de toutes conditions se postaient aux fenêtres pour saluer le travail de ceux qui sont en première ligne contre le Covid. Cette semaine, leurs efforts ont été à nouveau récompensés. La Fédération européenne des infirmières a reçu un Prix prestigieux lors de la 5è édition Prix pour les Femmes de l'Europe.

Elizabeth Adams, Présidente de la Fédération européenne des infirmières, leur témoigne son estime : "Concernant les infirmières, elles ont été au-delà de l'héroïsme et du désintéressement, engagées pour la santé de tous les citoyens européens qui avaient besoin d'aide."

Les études montraient déjà que les femmes assuraient la majorité du travail de soin non rémunéré avant le Covid, un déséquilibre qui s'est encore accentué. Pour cette membre du jury, récompenser les infirmières dans cette période est primordial.

"Il s'agit de reconnaître les circonstances extrêmement difficiles auxquelles les femmes ont dû faire face et aussi leurs sacrifices pour apporter du soutien aux autres pendant un période difficile" explique Orla O'Connor, directrice du Conseil national des femmes en Irlande.

Parmi les femmes particulièrement dévouées, il y a la Belge Verlee Eygenraam. Fournir de la nourriture, dépanner une famille avec des vélos... Pour elle, le premier rôle des infirmières cette année, c'était d'être une bonne amie. "Nos infirmières et travailleurs sociaux ont essayé de répondre aux besoins. Ils étaient toujours là pour écouter les familles, témoigne-t-elle. Ils ont continué de faire des visites à domicile, en particulier dans les quartiers défavorisés de Bruxelles. Et parfois nos infirmières étaient les seules personnes que les mères voyaient de toute la semaine. Des mères qui venaient parfois d'accoucher. Elles étaient seules chez elles, isolées, elles ne voyaient personne, leurs familles vivant loin. Personne à qui parler. C'était vraiment triste à voir mais nos infirmières ont vraiment pu faire la différence."

Une différence qui a fait jaillir des sourires sur bien des visages, en dépit de la peine et des souffrances endurées.