DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : pas de trêve de Noël ? L'Europe est toujours très infectée

euronews_icons_loading
Dépistage rapide en Slovaquie
Dépistage rapide en Slovaquie   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

La deuxième vague de coronavirus en Europe a contraint des gouvernements réticents à revenir au confinement ou aux restrictions et a infligé de nouvelles blessures aux économies européennes.

Plus de 20 millions de cas ont été signalés depuis l'arrivée du virus sur le continent au début de cette année.

Au cours des sept derniers jours, la zone Europe a représenté près de 40 % de tous les nouveaux cas détectés dans le monde.

Le vaccin ne suffit pas pour lever les restrictions

Mais même lorsque les vaccins sont mis en circulation, les gouvernements ne ralentissent pas leurs efforts. En Allemagne, deux États en difficulté s'apprêtent à prendre des mesures plus strictes, même pendant la période de Noël. La Bavière vient de confirmer des mesures comme la fermeture de magasins et d'écoles et l'interdiction de vendre de l'alcool dans les lieux publics. La Saxe suit le mouvement en ajoutant des contrôles aux frontières avec la Pologne et la République tchèque. L'Académie des sciences allemande conseille même un verrouillage national.

Et même si le Royaume-Uni a commencé son programme de vaccination, le Premier ministre Boris Johnson prévient que les restrictions restent nécessaires, les Londoniens pourraient être confrontés à un verrouillage de niveau 3 juste une semaine avant Noël, car les infections sont en hausse dans deux tiers des arrondissements de la capitale.

Le recours aux tests de masse

Grâce aux tests, la Slovaquie aurait réduit son taux d'infection au Covid-19 d'environ 60% en une semaine. Les employeurs sont tenus de réclamer à leurs employés, pour les faire travailler, un certificat prouvant qu'ils ont été testés négatifs à l'aide de kits de dépistage rapide. Toute personne positive doit être mise en quarantaine avec sa famille, mais son salaire complet est payé pendant les 10 jours d'isolement.