DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Autriche veut une réglementation européenne sur la dinde, pour un meilleur élevage

euronews_icons_loading
Les dindes de l'élevage biologique de Weibern en Autriche
Les dindes de l'élevage biologique de Weibern en Autriche   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

A l'approche de Noël, la dinde du souci à se faire... Heureusement dans cette ferme autrichienne, elle aura eu une vie plutôt confortable. A Weibern, dans le nord de l'Autriche, Katharina et Reinhard Bauer élèvent des poussins dans leur ferme biologique en respectant des normes qu'ils souhaiteraient voir adoptées dans toute l'Europe, et le gouvernement les soutient. L'Autriche est fière d'avoir été élue meilleur pays du monde pour le bien-être animal par l'Organisation mondiale de protection des animaux. Les élevages autrichiens sont soumis à des inspections régulières et ne comptent généralement pas plus de 6 000 oiseaux. Deux dindes se partagent 1 m2.

"Avec l'élevage biologique, explique Katharina, nous veillons à ce qu'ils aient beaucoup d'espace, pas de médicaments, qu'ils aient une très bonne réserve de chaleur et nous accordons une attention particulière à l'hygiène, que l'élevage soit aussi naturel que possible. Je serais favorable à ce que l'on fasse vraiment attention au fait que dans toute l'Europe, les animaux vivent dans de très bonnes conditions".

Après les poulets et les porcs, les dindes sont le troisième animal le plus élevé dans l'UE, 190 millions sont abattues chaque année.

Mais contrairement aux deux autres animaux, il n'existe pas de règles européennes pour les dindes. L'Autriche qui favorise la qualité n'est par conséquent pas compétitive sur le marché européen, avec des produits plus chers que ses voisins de l'Est.

En plus de la pétition réclamant une réglementation pour les 27, le gouvernement de coalition conservateur-vert autrichien prévoit de subventionner généreusement les nouvelles installations de producteurs de dindes biologiques.