DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A Florence, les "fenêtres à vin" de la Renaissance aident les restaurateurs en pleine pandémie

euronews_icons_loading
A Florence, les "fenêtres à vin" de la Renaissance aident les restaurateurs en pleine pandémie
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

A Florence, des restaurateurs peuvent continuer à servir des clients grâce aux célèbres "fenêtres à vin" construites durant la Renaissance.

De la Peste au Covid-19

Ces petites ouvertures, appelées "buchette" en italien, furent également très utiles durant la Peste qui ravagea Florence en 1630. Une période durant laquelle il fallait maintenir la distanciation sociale, comme aujourd'hui avec le Covid-19.

Les clients sont ainsi servis à l'extérieur sans contact direct avec le serveur. Ce clin d'oeil de l'Histoire permet à ces restaurateurs florentins de maintenir un minimum d'activité et aux habitants de la ville de savourer des plaisirs devenus si rare : "Les gens redécouvrent le plaisir de sortir, de rencontrer d'autres personnes en dehors de leurs proches et le plaisir aussi de découvrir ce surprenant retour dans le passé", souligne Silvana Vivoli, gérante d'un bar-restaurant à Florence.

Les touristes ont déserté Florence

La pandémie a durement affecté l'activité économique de Florence, l'une des villes les plus touristiques du monde. Le secteur de l'hôtellerie-restauration a vu son chiffre d'affaires plonger : "C'est presque désert, il n'y a pas de touristes, nous vendons aux locaux qui demandent quelque chose à emporter de en temps en temps, mais rien d'autre", indique Alberto Colivicchi, un commerçant.

Luca Palamara, euronews Florence : "Ces petites ouvertures créées il y a plusieurs siècles sont à nouveau utilisées aujourd'hui pour la même raison : au 17ème siècle, il y avait la peste, aujourd'hui il y a le Covid-19. Mais le message reste le même : la vie doit continuer avec toutes les précautions nécessaires."

Quand l'Histoire rend service au présent

Matteo Faglia, le président de l'association "Buchette del Vino", nous plonge dans l'Histoire des ces fenêtres à vin : "Les gens recevaient une bouteille ou un verre de vin et, au moment de payer, on leur donnait un petit bol avec dedans du vinaigre dans lequel les pièces étaient désinfectées, A l'époque, c'était la meilleure chose à faire pour combattre la Peste."

Si ces "Buchette" aident certains restaurateurs à survivre, d'autres, toujours fermés, pourraient ne jamais rouvrir au printemps. A moins qu'une idée venue du passé les aide à sauver leur activité.