DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des voix européennes appellent à davantage de transparence sur les vaccins contre le covid-19

Access to the comments Discussion
Par Sandor Zsiros
euronews_icons_loading
Des voix européennes appellent à davantage de transparence sur les vaccins contre le covid-19
Tous droits réservés  PASCAL GUYOT/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Les ONG et les eurodéputés réclament plus de transparence sur les vaccins contre le covid-19. L’Union européenne prévoit d’acheter deux milliards de doses auprès de six entreprises. Mais peu d’information sont disponibles sur le contenu des détails des contrats, le coût exact de ces achats et sur la disponibilité de ces doses.

L’eurodéputé Pascal Canfin s’interroge aussi sur la responsabilité. "Qui est responsable quand ? Et s’il y a un problème ? Est-ce l’entreprise privée ou l’Etat membre ? ", demande le président de la commission Santé publique au Parlement européen.

La Commission européenne estime pour le moment que la discrétion est nécessaire pour ne pas porter atteinte aux négociations en cours et aussi afin de protéger des secrets industriels. Des questions très pratiques sont ainsi sous le sceau de la confidentialité comme le calendrier des livraisons. "Quel est l’engagement de livraison pris par les entreprises pharmaceutiques ? Et la réponse aujourd’hui est : nous ne savons pas", déplore Pascal Canfin.

Il ne devrait pas y avoir de clause de confidentialité là-dessus
Pascal Canfin
eurodéputé

Un ministre belge a rendu public au mois de décembre sur Twitter les prix des vaccins obtenus par l’Union européenne. Ce cas révèle le manque de transparence concernant l’aspect financier des contrats. Or cette stratégie pourrait entamer la confiance des citoyens. "Apporter de la transparence aidera à (…) reconstruire la confiance dans les vaccins et envers les entreprises pharmaceutiques", assure Jonathan Cushing de Transparency International.

La Commission européenne s’engage à améliorer le partage d’information. Elle compte dans un premier temps présenter les contrats signés avec CureVax, mais seulement aux eurodéputés. Le porte-parole de l’institution, Eric Mamer, assure que "la Commission a toujours dit qu’elle voulait être la plus transparente possible". Les eurodéputés débattront mardi avec la principale négociatrice des contrats concernant les vaccins. Ils espèrent obtenir ainsi plus de précisions.

Journaliste • Grégoire Lory