DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une terrible sécheresse affame le sud de Madagascar

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Un enfant malgache devant une assiette vide
Un enfant malgache devant une assiette vide   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Le sud de Madagascar meurt de faim. Trois années consécutives d'une terrible sécheresse provoquent une famine aiguë et le Programme Alimentaire Mondial alerte sur un risque élevé de crise humanitaire.

"Nous avons encore quelques feuilles à manger, dit une vieille femme. Quand je ne peux pas aller mendier au village, je dois creuser dans le sable. Hier et aujourd'hui, je ne pouvais pas y aller, je me sens très faible. Quand on ne trouve rien sous le sable, on boit de l'eau de mer. C'est mauvais pour notre santé, mais nous n'avons pas le choix car sinon nous n'aurions rien dans le ventre".

1 million 350 000 personnes vont se trouver rapidement "en situation d'insécurité alimentaire, soit 35% de la population de la région", selon le PAM, qui a reçu le prix Nobel de la Paix cette année.

"La situation à laquelle nous sommes confrontés dans le sud de Madagascar n'est pas normale, explique Lola Castro, responsable des îles d'Afrique australe et de l'Océan indien au PAM. C'est très différent de toute année de crise normale et nous devons vraiment agir immédiatement ; 300 000 personnes ont besoin actuellement d'un soutien pour vivre en sécurité".

Les familles mangent des fruits de tamarin mélangés à de l'argile. Les enfants abandonnent l'école pour mendier. La pandémie a fait disparaître beaucoup d'emplois saisonniers, qui permettaient de survivre une fois les réserves épuisées pendant la période de "soudure" entre janvier et avril.