DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Italie : toujours le flottement politique, en pleine crise sanitaire

euronews_icons_loading
Italie : toujours le flottement politique, en pleine crise sanitaire
Tous droits réservés  AFPTV
Taille du texte Aa Aa

Toujours l'incertitude politique en Italie où un début de crise gouvernementale a éclaté ce mercredi. Giuseppe Conte est en pleines consultations pour tenter de sauver son cabinet, dont deux ministres issus du parti de Matteo Renzi ont démissionné.

Pas de démission envisagée pour l'instant pour le Président du Conseil, mais plutôt, selon plusieurs médias italiens, des sénateurs qui seraient à venir combler les manques au sein de son équipe.

Matteo Renzi depuis plusieurs semaines critique la gestion trop centralisée, et anti-démocratique selon lui, des fonds européens - 200 milliards d'euros - alloués à l'Italie pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

Comme toujours en Italie c'est le président de la République, aujourd'hui Sergio Matarella, qui arbitre les crises. Il pourrait ces prochains jours demander à Giuseppe Conte de démissionner pour reformer aussitôt un nouveau cabinet... Avec ou sans le soutien d'Italia Viva, le parti de Matteo Renzi.

La droite italienne dure, de son côté, compte bien profiter de ce flottement politique. Matteo Salvini réclame déjà des élections anticipées. Il devrait décider d'une stratégie commune avec Silvio Berlusconi, en ce moment hospitalisé pour des problèmes cardiaques.

L'Italie, troisième économie de la zone euro et premier pays européen durement touché par la pandémie, a imposé un long confinement lors de la première vague et affronte maintenant sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale.