DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bibliothèques guichets à Budapest

euronews_icons_loading
Bibliothèques guichets à Budapest
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Après quatre mois de fermeture, la grande bibliothèque de Budapest a trouvé une petite fenêtre pour court-circuiter les restrictions sanitaires et reprendre l'activité : pas question de laisser entrer les clients, tout le monde reste dehors, les emprunts se font au guichet.

Ferenc Farkas, responsable de la bibliothèque Ervin Szabó : "Depuis mercredi dernier, 5 500 personnes sont passées pour emprunter un livre, devenir membre ou renouveler leurs cartes. On a 44 guichets à Budapest, pas seulement ici à la bibliothèque."

Les lecteurs doivent réserver leurs livres en avance et à chaque retour, les livres passent 72 heures en quarantaine avant de pouvoir être emprunter à nouveau.

Pour certains étudiants, c'est un service qu'ils attendaient depuis longtemps.

"Je suis en train d'écrire ma thèse" explique l'une d'elles. "J'ai été très contente quand j'ai appris qu'il allaient ouvrir ces guichets parce que pour mon sujet d'études, il n'y a pas beaucoup de sources sur Internet."

Il y a encore deux ans, la grande bibliothèque de Budapest comptait 280 000 membres et, certains jours, le 5 000 personnes passaient par la salle de lecture.

Le système des guichets est un palliatif, les recherches et les emprunts sont limités.

Adam Magyar est le correspondant d'Euronews à Budapest : "La bibliothèque possède plus de trois millions de volumes. Pour un tiers, les lecteurs n'y ont pas accès en dehors du bâtiment et il faudra attendre la réouverture des portes de la bibliothèque."

La bibliothèque nationale de littérature étrangère a mis en place le même système en novembre dernier pour soulager en premier lieu leurs clients les plus fidèles : les étudiants des sciences humaines.

Anna Mária Papp, directrice de la bibliothèque de littérature étrangère de Budapest : "Les gens sont contents, beaucoup nous l'ont dit, on a même reçu une lettre de remerciement d'une personne qui avait enfin eu accès au livre qu'elle cherchait."

La salle de lecture est encore vide et tout le monde espère que ça ne va plus durer longtemps.