DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bruxelles précise les ambitions sociales du plan de relance européen

Access to the comments Discussion
Par euronews avec Reuters
euronews_icons_loading
Bruxelles, Belgique, le 10 décembre 2020
Bruxelles, Belgique, le 10 décembre 2020   -   Tous droits réservés  Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

114 millions d'emplois ont été supprimés dans le monde en 2020 selon les récents chiffres de l'Organisation internationale du travail. Une situation sans précédent face à laquelle Bruxelles précise ses ambitions sociales pour la décennie à venir. A travers son plan de relance post-Covid, la Commission européenne dit vouloir s'en prendre à la pauvreté et aux inégalités tout en renforçant la formation et l'emploi.

"Malgré les efforts de l'UE, la pandémie a fait fléchir une tendance positive de six ans. Nous avons un besoin urgent de création d'emplois de qualité, en particulier pour les jeunes. En raison de la crise, la hausse du chômage a été trois fois plus importante pour eux que le taux de chômage général" a souligné Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif de la Commission européenne.

Bruxelles s'est ainsi fixé l'objectif de faire remonter le taux d'emploi des de 73% en 2019 à 78% en 2030. Il s'agira également de réduire de moitié le fossé entre l'emploi des hommes et celui des femmes, et de ramener le taux de jeunes sans études ni travail de 12,6 à 9%

Pour les 10 ans à venir, l'Union européenne souhaite aussi réduire de 15 millions le nombre de personnes confrontées à un risque de pauvreté ou d'exclusion sociale. En 2019, 91 millions de personnes étaient concernées.