DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Se faire vacciner en pharmacie contre le Covid-19, bientôt possible en France

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Des flacons du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 dans une pharmacie à Paris, le 4 mars 2021
Des flacons du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 dans une pharmacie à Paris, le 4 mars 2021   -   Tous droits réservés  CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP
Taille du texte Aa Aa

En France, alors que le gouvernement a annoncé débloquer les premiers investissements pour les hôpitaux et les EHPAD, 19 milliards d'euros dont 13 milliards de reprise de la dette, il met aussi un coup d'accélérateur à sa campagne vaccinale.

Les pharmaciens, les sages-femmes et les infirmiers sont désormais autorisés à prescrire et injecter les vaccins contre le Covid-19, sans qu'un médecin soit systématiquement présent.

Normalement, à partir de la semaine du 15 mars, ils pourront injecter le vaccin Astrazeneca aux personnes de plus de 75 ans, à celles de plus de 50 ans souffrant de comorbidités et aux adultes à très haut risque.

Avant toute injection, un questionnaire sur leur état de santé devra être rempli. Une ordonnance ne sera pas nécessaire si les conditions d'éligibilité sont remplies.

Toujours sur le front de la vaccination, un nouveau vaccin danois contre le Covid-19 va commencer à être tester sur l'homme. 42 volontaires seront vaccinés dans un premier temps. Ce vaccin dénommé "Adaptvac" présente apparemment un certain nombre d'avantages, dont celui d'offrir une protection plus longue que les autres vaccins en circulation, mais les tests, réalisés au Danemark, devront le confirmer.

Le confinement fait toujours partie de l'arsenal de lutte contre les coronavirus, et l'Estonie est monté d'un cran en exigeant des restaurants qu'ils ne prennent plus que des commandes à emporter.

Plus de 1 300 cas positifs pour 100 000 personnes ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours, soit plus du double du niveau enregistré il y a un mois. La semaine dernière, les restaurants et de nombreux magasins avaient déjà été contraints de fermer le weekend. Les nouvelles restrictions entreront en vigueur ce jeudi.

Et pour tenter d'ajouter un peu de soleil dans nos vies restreintes, la Grèce répète qu'elle compte bien accueillir les touristes qui ont été vaccinés ou ceux présentant des tests négatifs cet été.

Athènes continue de militer pour son passeport vaccinal pour sauver l'une des principales sources de revenus du pays, à savoir le tourisme. Depuis le 8 février, un accord permet déjà aux voyageurs vaccinés en Israël et en Grèce de se déplacer sans restriction entre les deux pays.

Sources additionnelles • AP, AFP