DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Europe : la suspension d'AstraZeneca perturbe la campagne de vaccination

euronews_icons_loading
Europe : la suspension d'AstraZeneca perturbe la campagne de vaccination
Tous droits réservés  Christophe Ena/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Un petit flacon suscite beaucoup d'espoir, l'une des seules solutions pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Il sera pourtant introuvable dans les prochains jours.

La liste des Etats qui interdisent le vaccin AstraZeneca s’allonge. Il a d'abord été suspendu dans les pays nordiques : c’est l’Allemagne qui a donné le la en Europe centrale lundi après-midi, suivie de peu par la France ou encore l’Italie. Principe de précaution après l'apparition d'effets indésirables chez certains vaccinés. En Allemagne, on n'observe pourtant que sept cas de thrombose veineuse cérébrale sur 1,7 million de vaccinés. Ce chiffre ne justifie pas l’arrêt du vaccin, selon l'OMS :

"La recommandation à ce stade est que le bénéfice-risque de ne pas vacciner avec AstraZeneca et d'autres vaccins l'emporte sur le risque d'infection Covid qui, nous le savons, a un impact significatif sur les personnes atteintes de maladies graves, sur les hospitalisations et sur la mortalité."

Le laboratoire s'explique dans un communiqué :

"La sécurité de tous est notre première priorité. Nous travaillons avec les autorités sanitaires nationales, les responsables européens et attendons avec impatience leur évaluation. Environ 17 millions de personnes dans l'UE et au Royaume-Uni ont maintenant reçu notre vaccin. Le nombre de cas de caillots sanguins signalés dans ce groupe est inférieur aux centaines de cas attendus dans la population générale."

Une question de confiance

De nouvelles concertations et un objectif : Redonner confiance à la population, comme en Espagne où le vaccin est suspendu quinze jours.

"Je pense qu'il est important de transmettre un message de garantie et de sécurité à toute la société européenne concernant le processus de vaccination. agences de régulation françaises, espagnoles et européennes, évaluent toutes les solutions pertinentes", assure le chef du gouvernement espagnol.

Les indicateurs français en hausse

En France, l'enjeu est crucial. Les chiffres de l'épidémie se dégradent. Après avoir accéléré sa campagne de vaccination avec les pharmaciens la semaine dernière, c'est un coup d'arrêt. "Nous avons des gens qui ont annulé aujourd'hui. Nous attendons des directives. Maintenant avec l'Allemagne, la liste devient longue, nous avons tous des raisons de nous inquiéter.", explique une pharmacienne.

En tout, quatorze pays européens ont suspendu le vaccin AstraZeneca.