DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Conseil de l'Europe : les inégalités creusées par la pandémie

euronews_icons_loading
Conseil de l'Europe : les inégalités creusées par la pandémie
Tous droits réservés  Council of Europe
Taille du texte Aa Aa

La crise du Covid-19 a aggravé les inégalités en Europe. C'est ce que confirme le rapport annuel de l'ECRI, la Commission contre le racisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe.

Elle retient quatre phénomènes marqués en 2020 : l'impact disproportionné de la pandémie sur les groupes vulnérables et les minorités, la persistance d'un racisme profondément enraciné dans la vie publique, la persistance de l'intolérance antimusulmans et antisémite, et la remise en question des droits des personnes LGBTI.

« Les discours de haine, y compris les discours de haine en ligne, visant les minorités, les réfugiés et les migrants, et les accusant d'avoir propagé le coronavirus ont accentué les tendances xénophobes, racistes et intolérantes dans de nombreux pays européens », explique Maria Daniella Marouda, la présidente de la commission.

Les communautés roms, les migrants, les demandeurs d'asile et les travailleurs saisonniers ont été les plus exposés au Covid-19, alors même qu'ils avaient des difficultés d'accès aux soins.

« Nous avons aussi observé - et les avons mentionnés dans le rapport - de bons exemples, au Portugal notamment, où tous les migrants ont eu accès aux soins de santé, même s'ils n'avaient pas d'assurance, souligne Maria Daniella Marouda_. Donc il y a eu des mesures hétérogènes, certaines touchant disproportionnellement les groupes minoritaires et d'autres leur venant en aide. »_

Outre la santé, la commission du Conseil de l'Europe évoque un creusement des inégalités dans l'accès à l'éducation, au logement et à l'emploi. Le Conseil de l'Europe compte 47 États membres et la commission contre le racisme publie son rapport à trois jours de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.