DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Droits des personnes transgenres : un projet de loi en Espagne pour changer de sexe dès 16 ans

euronews_icons_loading
Droits des personnes transgenres : un projet de loi en Espagne pour changer de sexe dès 16 ans
Tous droits réservés  Juan Carlos de Santos / Euronews
Taille du texte Aa Aa

Un projet de loi sur la transidentité aiguise les débats en Espagne. Des défenseurs de la cause transgenre ont entamé une grève de la faim pour faire pression sur les députés et défendre ce texte de loi qui permettrait de changer de sexe dès 16 ans, sans avoir à présenter de rapports médicaux. Mais les conservateurs espagnols y sont opposés et le gouvernement très divisé.

Les transgenres mobilisés

"Cette loi empêcherait les brimades dans les écoles, elle éviterait que nous soyons traités comme des malades mentaux dans les établissements de santé, elle nous permettrait de nous conformer aux normes européennes en matière d'identité légale", souligne Mar Cambrollé, présidente de la Fédération des collectifs transgenres d'Espagne.

Présentée par la ministre de l’Égalité Irene Montero, issue du parti de gauche radicale Podemos, cette loi rendrait également visible des citoyens transgenres non-binaires, qui ne s'identifient ni comme homme, ni comme femme. La nouvelle loi permettrait d'accélérer les procédures en vigueur : "Il peut s'écouler des années avant qu'une personne puisse modifier sa carte d'identité. Je n'ai toujours pas de troisième champ sur ma carte, donc je considère qu'elle ne représente pas qui je suis", souligne Darko, transgenre non-binaire.

Cette loi empêcherait les brimades dans les écoles, éviterait que nous soyons traités comme des malades mentaux et nous permettrait de nous conformer aux normes européennes.
Mar Cambrollé
Présidente de la Fédération des collectifs transgenres d'Espagne

Certaines associations féministes appuyées par des juristes militent pour le maintien de diagnostics multidisciplinaires médicaux avant de laisser la possibilité aux citoyens de changer de sexe. L'accélération des procédures peut avoir des effets néfastes, comme l'explique l'avocat Jesús Encabo : "Je ne crois pas que la procédure doive être minimisée au point de mettre en danger la sécurité de la personne elle-même. Les lois sont là pour résoudre les problèmes des citoyens."

La balle est dans le camp des députés espagnols

Si l'Espagne approuve le projet de loi sur la transidentité, elle fera partie des pays pionniers en Europe sur cette question. Jusqu'ici, seuls les Pays-Bas autorisent l'autodétermination du sexe dès l'âge de 16 ans sans consentement parental. Le Danemark, Malte, le Luxembourg, l'Irlande, la Belgique et le Portugal ont fixé l'autorisation à 18 ans, tout comme la France et la Grèce, qui exigent une procédure juridique. La Hongrie est le seul pays de l’Union à refuser le changement de sexe.

Juan Carlos de Santos, correspondant d'euronews à Madrid : "_La balle est désormais dans le camp des des députés espagnols : quatre formations politiques se sont engagées à présenter la loi nationale sur les transgenres en séance plénière pour un vote avant la fin du mois. Pendant ce temps, les personnes transgenres et leurs familles vont continuer à manifester ici et dans d'autres régions d'Espagne pour réclamer leurs droits."
_