EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Danemark veut renvoyer les réfugiés en Syrie

Le Danemark veut renvoyer les réfugiés en Syrie
Tous droits réservés Per Rasmussen/AP
Tous droits réservés Per Rasmussen/AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour les autorités danoises, certaines zones de la Syrie sont désormais "assez sûres" pour que les réfugiés puissent y retourner. Dans cette optique, Copenhague a retiré leur permis de séjour à 94 personnes. Une décision largement critiquée par la Commission européenne.

PUBLICITÉ

Le Danemark entend renvoyer les réfugiés syriens dans le pays qu'ils ont fui quelques années plus tôt. Pour les autorités danoises, certaines zones de la Syrie sont désormais "assez sûres" pour qu'ils puissent y retourner. Parmi elles, le gouvernorat de Rif Dimashq, qui comprend la capitale Damas.

Dans cette optique, les autorités ont retiré leur permis de séjour à 94 réfugiés. Une décision largement critiquée par la Commission européenne, par la voix de son Commissaire à la gestion des crises, Janez Lenarčič : "Le Danemark ne devrait forcer personne à retourner en Syrie pour le moment. Nous examinons la question et nous nous entretiendrons avec tous ceux qui pensent que le temps des retours est venu, car les retours devraient être volontaires, sûrs, dignes et durables et les conditions pour de tels retours n'existent pas encore en Syrie."

Contacté par euronews, le ministère danois de l'Immigration n'a pas encore réagi. Le mois dernier, le ministre de l'Immigration, Mattias Tesfaye, estimait toutefois que le Danemark avait toujours été "honnête", expliquant aux réfugiés que leur permis de séjour "était temporaire". "_Il peut être retiré _si la protection n'est plus nécessaire", ajoutait-il. 

L'Allemagne avait déjà estimé que les criminels pouvaient être renvoyés en Syrie, mais le Danemark est le premier pays de l'Union européenne à appliquer cette décision aux réfugiés "ordinaires".

Malgré son gouvernement social-démocrate, le Danemark est depuis de nombreuses années l'un des pays d’Europe à la politique d’immigration la plus restrictive, la Première ministre Mette Frederiksen promettant de viser "zéro" demandeur d'asile dans le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chypre peut-elle faire face à l'afflux ininterrompu de migrants?

Le virage à droite et le recul des Verts signifient-ils la fin du Pacte vert ?

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates