DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Variant brésilien : la France suspend "jusqu'à nouvel ordre" ses vols avec le Brésil

Par Euronews
euronews_icons_loading
Jean Castex à l'Assemblée nationale, Paris, le 1er avril 2021
Jean Castex à l'Assemblée nationale, Paris, le 1er avril 2021   -   Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Paris suspend les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien. L'annonce a été faite ce mardi par le Premier ministre Jean Castex : "Nous constatons que la situation s'aggrave et nous avons donc décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France", a expliqué le chef du gouvernement lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Dans un premier temps, les autorités françaises avaient systématisé les tests antigéniques à l'aéroport pour les voyageurs en provenance du pays d'Amérique latine. L'opposition réclamait des mesures renforcées, à l'instar du Portugal, qui a déjà suspendu ses lignes avec le Brésil, ou du Royaume-Uni qui impose une quarantaine de dix jours aux voyageurs.

Face à ce variant très agressif, ces mesures renforcées se justifient, selon Rémi Salomon, président de la Commission médicale de l'AP-HP : "_On a toutes les raisons d'être inquiets. Si le variant vient et qu'il prend de l'ampleur en Europe, il peut faire une quatrième vague qui peut être à nouveau très meurtrière.

Plus contagieux et plus mortel, ce variant baptisé P1 fait des ravages au Brésil : plus de 3 000 morts et 70 000 nouveaux cas chaque jour en moyenne sur les sept derniers jours. Les hôpitaux sont saturés comme les services des pompes funèbres. Dans les cimetières, le personnel procède nuit et jour aux inhumations.