DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Masques, distances et Land Rover pour les obsèques du prince Philip ce samedi

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Masques, distances et Land Rover pour les obsèques du prince Philip ce samedi
Tous droits réservés  Steve Parsons/AP
Taille du texte Aa Aa

Les funérailles du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II ont lieu samedi. Et dans le déroulé révélé par le palais de Buckingham, certains ajustements montrent la volonté d'afficher le visage d'une famille royale unie.

Les préparatifs se poursuivent au château de Windsor, à la veille des funérailles du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, qui s'est éteint vendredi dernier à l'âge de 99 ans.

Les obsèques auront lieu en petit comité, dans l'intimité, en raison des restrictions liées au Covid-19. Mais des centaines de militaires des différents corps de l'armée prendront part au cortège funèbre, et le cercueil de Philip sera transporté dans une Land Rover qu'il a lui-même conçue.

Le palais de Buckingham a révélé jeudi le déroulement des obsèques. La reine Elizabeth II sera masquée, comme toute la famille.

Les deux fils du prince Charles et de Lady Di marcheront sur la même ligne pour suivre le cercueil du duc d'Edimbourg. Mais leur cousin Peter Phillips prendra place entre eux, contrastant avec les images des deux frères suivant le cercueil de leur mère Diana en 1997.

Et lorsque que le cercueil entrera dans la chapelle Saint-George au château Windsor, William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, entrera avant son frère. Les membres de la famille royale y arriveront par paires.

Aucun des hommes de la famille ne portera d'uniformes militaires. Une façon de soigneusement éviter que les princes Harry et Andrew, tous les deux en retrait de la monarchie, soient les seuls à être en civil.

L'objectif est donc de tenter de faire oublier les dissensions au sein de la famille royale. Car c'est la première fois que le prince Harry sera de retour sur le sol britannique, un an après son départ pour les États-Unis et sa mise en retrait de la monarchie, et quelques semaines après une interview choc livrée avec son épouse Meghan Markle.

Les accusations de racisme au sein de la famille royale formulées par cette dernière ont créé une onde de choc. Enceinte de leur deuxième enfant, l'épouse du prince Harry est en revanche restée aux Etats-Unis, sur les conseils de son médecin.