DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Tchad face au risque d'instabilité : la mort d'Idriss Déby suscite des inquiétudes

euronews_icons_loading
Soldats tchadiens déployés à N'Djamena le 20/04/2021, après l'annonce de la mort du président Idriss Déby - capture d'écran d'une vidéo AFP.
Soldats tchadiens déployés à N'Djamena le 20/04/2021, après l'annonce de la mort du président Idriss Déby - capture d'écran d'une vidéo AFP.   -   Tous droits réservés  -/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Comment éviter l'instabilité au Tchad et au Sahel, après la mort d'Idriss Déby ?

C'est une question qui taraude notamment la France, soutien historique de l'ancien président tchadien décédé en début de semaine.

Ce mercredi, l'ambassadeur de France à N’Djamena, Bertrand Cochery, s'est entretenu avec le fils du dirigeant défunt, Mahamaty Idriss Déby, qui a pris la tête de la junte militaire.

« Nous avons échangé avec le président du Conseil militaire de transition sur les enjeux de la période qui s'ouvre, sur les questions de sécurité, mais aussi sur les signaux forts qu'il faut adresser sur la dimension civile du gouvernement qui conduira cette période de transition vers la sortie et de nouvelles élections », a -t-il déclaré à l'issue de son audience avec le nouvel homme fort du pays.

Idriss Déby dirigeait le Tchad d'une main de fer depuis 30 ans. Il venait d'être réélu pour un sixième mandat.

Il était un allié stratégique dans la lutte contre les groupes djihadistes dans la région du Sahel.

Aujourd'hui, plusieurs groupes d'opposition dénoncent la prise de pouvoir par son fils, estimant qu'il s'agit d'un "coup d'Etat institutionnel".