PUBLICITÉ

Roumanie : Bucarest polluée par les feux illégaux de déchets

Roumanie : Bucarest polluée par les feux illégaux de déchets
Tous droits réservés Кадр из видео АР
Tous droits réservés Кадр из видео АР
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans un bidonville proche de la capitale roumaine, les autorités tentent d'endiguer la pollution issus des incendies de câbles et autres détritus destinés à récupérer du cuivre et autres métaux.

PUBLICITÉ

Brûler des câbles et des détritus pour en extraire du métal et le revendre : une activité illégale qui prolifère à Vidra, une banlieue pauvre de Bucarest. Un fléau à la fois social et environnemental car les fumées chargées de particules toxiques engendrent des problèmes de pollution dans la capitale roumaine, comme l'explique Octavian Berceanu à la tête de l'agence roumaine de l'environnement.

"C'est un problème important car ils brûlent des câbles pour récupérer le métal à l'intérieur. Cela engendre beaucoup de fumée, les particules sont portées par le vent sur une quinzaine de kilomètres. C'est comme s'il pleuvait des particules sur Bucarest, et cela détériore la qualité de l'air dans la capitale", explique Octavian Berceanu, responsable de l'agence roumaine de la protection de l'environnement.

Octavian réclame des investissements pour améliorer les conditions de vie dans ce bidonville. Car derrière le commerce illégal de métaux se cachent, selon lui, des "structures mafieuses" qui s'enrichissent sur le dos des habitants dont la plupart sont issus de la communauté Rom.

"Nous sommes pauvres. Nous essayons de gagner notre vie ici, avec la ferraille, avec tout ce que nous pouvons trouver, les métaux, le verre. On fait ce qu'on peut pour élever nos enfants. Nous vendons le métal à des gens qui le collectent", témoigne Mihai Bratu.

L'administration locale est pointée du doigt face à la situation critique dans ce bidonville, sans assainissement, ni eau courante. Mais les ressources publiques manquent pour mettre fin au cycle infernal engendrant pauvreté et pollution.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les travailleurs de la santé ont manifesté en Roumanie

La coalition au pouvoir en Roumanie annonce la fusion des élections européennes et locales

Agriculteurs et routiers roumains bloquent le transit de camions venus d'Ukraine