PUBLICITÉ

Australie et Nouvelle-Zélande commémorent la 1ère Guerre Mondiale

Australie et Nouvelle-Zélande commémorent la 1ère Guerre Mondiale
Tous droits réservés Ali Atmaca/Anadolu Ajansı
Tous droits réservés Ali Atmaca/Anadolu Ajansı
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une série de cérémonies s'est tenue, à Canberra, Auckland ainsi qu'à Villers-Bretonneux en France, pour la journée de l'Anzac, du nom des troupes australiennes et néo-zélandaises engagées aux côtés des Alliés.

PUBLICITÉ

Journée de commémoration ce 25 avril en Australie et en Nouvelle-Zélande. Comme chaque année, les deux pays rendent hommage à leurs soldats tués lors de la Première Guerre Mondiale. Regroupés dans un corps d'armée appelé Anzac, les militaires australiens et néo-zélandais ont subi de lourdes pertes notamment à la bataille de Gallipoli, en avril 1915 face aux troupes ottomanes.

A Canberra, le son du didgeridoo a résonné rappelant aussi le sacrifice des aborigènes australiens. En Nouvelle-Zélande, la Premier ministre s'est exprimé devant le musée du mémorial de guerre d'Auckland. "Sur plusieurs générations, la guerre a fait payer un lourd tribut", a dit la Première Ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, "cela a toujours été un élément central de nos commémorations de l'Anzac Day, mais cette année, nous mettons particulièrement en lumière le sacrifice des femmes, passé et présent."

Une cérémonie s'est également tenue dans le nord de la France. L' ambassadeur d'Australie a présidé une commémoration de la bataille de Villers-Bretonneux. En Avril 1918, les troupes de l'Anzac ont participé aux combats dans cette commune de la Somme qui ont permis de stopper l'avancée des soldats allemands.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvel an : La Nouvelle-Zélande a été l'un des premiers pays à accueillir 2024

No Comment : Auckland, première grande ville à entrer dans l'année 2024

Nouvelle-Zélande : le futur Premier ministre dévoile une coalition de compromis