DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le cinéma européen a brillé aux Oscars

Le cinéma européen a brillé aux Oscars
Tous droits réservés  Alberto Pezzali/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Grand favori pour l'Oscar du meilleur film international, le Danois Thomas Vinterberg remporte la statuette tant convoitée pour "Another Round", sorti sur les écrans entre deux confinements. Un film sur l'alcool, mais pas seulement... "Au départ, il s'agissait d'une célébration de l'alcool et elle s'est développée pour devenir plus que cela, espérons-le. Comme même les Suédois veulent dire plus que l'alcool, et j'espère que ce film est devenu un film sur la vie, par opposition à la simple existence", a déclaré le réalisateur Thomas Vinterberg.

Le film est à la fois un succès public et critique sur les boires et déboires de quatre quadra qui se mettent à boire pour sortir de leur morosité mais l'euphorie cédera la place à la gueule de bois...

L'Europe est également à l'honneur avec deux Oscars pour le film britannique "The Father", dont celui du meilleur scénario adapté, réalisé par le Français Florian Zeller, d'après sa propre pièce.

"Merci beaucoup, c'est une grande joie, un si grand honneur. Et je partage cette joie et ce prix avec Christopher Hampton. Nous travaillons ensemble depuis des années et je veux le remercier d'être un si grand auteur et un si merveilleux ami. Merci à l'Académie", a déclaré tout sourire en Anglais, Florian Zeller, le réalisateur français du film.

Anthony Hopkins remporte l'Oscar du Meilleur acteur pour le film, l'histoire d'un père qui perd petit à petit le fil de sa mémoire.

"Colette" remporte pour sa part l'Oscar du meilleur documentaire court consacré à Colette Marin-Catherine, une femme de 90 ans qui fut membre de la Résistance sous l'Occupation nazie.

Vous pouvez voir le documentaire en français sous-titré en Anglais sur : www.theguardian.com/colette