DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Parlement européen peut tourner une page du Brexit

Par Shona Murray
euronews_icons_loading
Le Parlement européen peut tourner une page du Brexit
Tous droits réservés  OLIVIER HOSLET/AFP
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen se prépare à clore le chapitre du futur partenariat entre l'UE et le Royaume-Uni. Les députés devraient approuver le texte à une large majorité. Les parlementaires avaient suspendu le processus de ratification faisant valoir que Londres ne respectait toutes ses obligations concernant la frontière douanière entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord.

Le protocole nord-irlandais a pour objectif de préserver la paix sur l'île d'Irlande. "_Nous voyons déjà les dommages collatéraux, qui auraient pu imaginer que nous serions en train de plaider pour le respect de l'accord du Vendredi saint? Cela renvoie à une question impensable, certaines personnes à Westminster sont-elles prêtes à ramener l'Irlande du Nord à l'époque des troubles? _", s’interroge l’eurodéputé néerlandais Malik Azmani.

Si des inquiétudes sont toujours évoquées concernant la mise en œuvre de ce protocole, les eurodéputés répètent qu'il s'agit de la seule option pour une relation stable avec Londres. "Nous avons besoin de mettre en place le mécanisme qui permettra le développement d'un partenariat et non d'une rivalité entre l'Union européenne et le Royaume-Uni", souligne l’eurodéputé irlandais Barry Andrews.

Olivier Hoslet/AP
La présidente de la Commission européenne et le négociateur en chef de l'UE pour le BrexitOlivier Hoslet/AP

Les deux camps ont davantage affiché ces derniers temps leurs divisions mais l'espoir d'une meilleure collaboration demeure, selon la présidente de la Commission européenne. "_Ces derniers jours nous avons vu une nouvelle dynamique constructive et nous continuerons à travailler étroitement avec le Royaume-Uni _", assure Ursula von der Leyen.

Pour les députés les plus optimistes, cette ratification est une façon de tourner la page de l'amertume. Les plus pessimistes s'attendent en revanche à de nombreuses années de tension.

Journaliste • Grégoire Lory