DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bruxelles recommande aux 27 d'autoriser l'entrée des voyageurs étrangers vaccinés

Access to the comments Discussion
Par euronews avec Reuters, AFP
euronews_icons_loading
Bruxelles recommande aux 27 d'autoriser l'entrée des voyageurs étrangers vaccinés
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Comment sauver une année catastrophique pour le secteur du tourisme en Europe ?

Peut-être une lueur d'espoir. A l'approche de la saison estivale, la Commission européenne en appelle aux Etats-membres et leur demande d'ouvrir à nouveau leurs frontières aux voyageurs. Mais pas n'importe lesquels : ces derniers devront venir d'un pays où la situation épidémiologique est bonne ou être vaccinés contre le Covid-19 avec un vaccin autorisé dans l'UE.

Ce qui ne concerne pour le moment que quatre vaccins: ceux de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca, qui nécessitent deux doses, ainsi que de Johnson&Johnson, pour lequel une seule injection suffit.

Les voyageurs devraient avoir été vaccinés depuis au moins 14 jours. Les Etats membres pourraient étendre cette autorisation aux personnes vaccinées avec un sérum bénéficiant d'une homologation d'urgence par l'OMS.

Aujourd'hui les ressortissants de sept pays dont l'Australie et Singapour sont autorisés à entrer dans l'UE pour des motifs jugés non essentiels.

Les 27 auront toujours la possibilité de limiter les voyages en provenance de pays où de nouveaux variants apparaîtraient, grâce à la mise en place d'un mécanisme d'urgence.

"Cela permettra aux États membres d'agir rapidement et limiter temporairement au strict minimum, tous les voyages en provenance des pays touchés, le temps de mettre en place les mesures sanitaires appropriées" explique Adalbert Jahnz, porte-parole de la Commission européenne.

Les Européens qui souhaitent voyager dans l'Union européenne pourront bientôt présenter un pass sanitaire attestant qu'ils ont été vaccinés, qu'ils se sont rétablis du virus Covid-19 ou qu'ils ont subi un test PCR négatif.

Des mesures bien accueillies par l'industrie européenne du tourisme, qui a subi une baisse de 70% des voyages en 2020.

"Il est crucial de sauver la saison d'été et d'aider les entrepreneurs du tourisme à non seulement survivre, mais aussi à vivre à nouveau de leur activité" souligne Eduardo Santander, directeur général de la Commission européenne du tourisme.

On estime que 11 millions d'emplois dans le tourisme européen sont menacés par la pandémie. Et cette crise aura des effets durables sur le secteur.

"Nous verrons de plus en plus de personnes voyager d'une manière différente. Cet été, il y aura encore beaucoup d'activités en plein air et beaucoup de gens qui essaieront d'éviter les grandes masses" indique Eduardo Santander.

L'examen de cette proposition débutera dès ce mardi. L'accord des 27 est indispensable pour une mise en application. Mais la recommandation n'étant pas contraignante, les pays de l'UE pourront maintenir les restrictions de voyage s'ils le souhaitent.