PUBLICITÉ

Vacciner les enfants européens contre le Covid-19 ?

Vacciner les enfants européens contre le Covid-19 ?
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Bryan Carter
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Agence européenne des médicaments étudie la possibilité d’étendre la vaccination aux adolescents âgés de moins de 16 ans.

PUBLICITÉ

Les enfants pourraient bientôt se faire vacciner contre le covid-19. L'Agence européenne des médicaments examine une demande de BioNTech-Pfizer d'étendre l'emploi de son sérum à la tranche entre 12 et 16 ans. En cas de feu vert les premières vaccinations pourraient avoir lieu pendant l'été.

Si les vaccins d'AstraZeneca et de Johnson et Johnson ont révélé de très rares cas d'effets secondaires, les sérums à ARN messager comme celui de BioNTech-Pfizer ne signalent pas de complications similaires. Pour l’immunologue Sophie Lucas rien n'indique que les jeunes sont plus à risque. "Il n'y a pas en théorie de risque particulier de vacciner de jeunes enfants", explique la chercheuse de l’Université catholique de Louvain. "Il y a des études cliniques qui montrent que les bénéfices sont intéressants pour la population et bien supérieurs aux risques observés", ajoute-t-elle.

BioNTech-Pfizer souligne que les essais menés sur plus de 2 000 personnes de cette tranche d’âge ont montré une efficacité à 100% de son vaccin. Si les enfants sont moins à risque de complications graves liées au covid-19, les chercheurs estiment nécessaire de les vacciner non seulement pour les protéger mais aussi pour limiter les contaminations. "Si vous laissez la transmission du virus à un niveau très élevé il y a une probabilité croissante de voir apparaître des variants qui résistent à l'immunité pré-existante".

L'entreprise pharmaceutique mène actuellement des essais sur des enfants âgés entre 6 mois et 12 ans. Si les résultats se révèlent positifs, les injections pourraient commencer l'année prochaine.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE "prête à discuter" des brevets des vaccins contre le Covid-19

Bruxelles recommande aux 27 d'autoriser l'entrée des voyageurs étrangers vaccinés

Vaccins contre le Covid-19 : l'UE a lancé une action en justice contre AstraZeneca