DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bande de Gaza : Une trêve fragile entre le Hamas et Israël

euronews_icons_loading
Des bâtiments détruits dans la bande de Gaza
Des bâtiments détruits dans la bande de Gaza   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Alors que le cessez-le-feu est entré en vigueur vendredi à 2 heures du matin à Gaza, la trêve reste instable. Si aucun avion de combat ni d'alertes à la roquette ne sont visibles, quelques heures après, de nouveaux affrontements ont éclaté entre les fidèles palestiniens et les policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées.

Après un conflit de 11 jours entre Israël et des groupes palestiniens, le cessez-le-feu a mis fin aux hostilités sanglantes dans la bande de Gaza.

Le Hamas prêt à dégainer

Le Hamas prévient déjà lors d'une conférence de presse : il se tient toujours prêt à dégainer. Le mouvement exige qu'Israël mette fin à la violence à Jérusalem. Et qu'il répare les dégâts causés dans la ville meurtrie.

L'artillerie israélienne déjà déployée

Israël de son côté, est prêt à attaquer de nouveau. : l'artillerie est déjà déployée à Sderot, près de la frontière de la bande de Gaza.

Une situation humanitaire dégradée

La situation humanitaire, elle, se détériore : près de 50 000 personnes ont déjà été déplacées. Plus de 40 tonnes de denrées alimentaires, de médicaments et de couvertures ont été acheminées pour la population civile.

Les Nations unies ont annoncé hier avoir alloué 4, 5 millions de dollars du Fonds central d'intervention d'urgence, pour répondre aux besoins humanitaires croissants à Gaza. Cela s'ajoute au 14 millions de dollars annoncés plus tôt cette semaine pour le territoire palestinien occupé.