DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le G7 attendu sur les dons de vaccins aux plus démunis après les promesses de Biden et Johnson

euronews_icons_loading
Boris Johnson et Joe Biden à Carbis Bay, 10 juin 2021
Boris Johnson et Joe Biden à Carbis Bay, 10 juin 2021   -   Tous droits réservés  Toby Melville/AP
Taille du texte Aa Aa

Les États-Unis ont donné le ton du sommet du G7 : il faut aller vers un partage plus équitable des vaccins anti-Covid-19.

En promettant 500 millions de doses de vaccins pour les pays pauvres, Joe Biden a mis la pression sur les autres chefs d'Etats. La Grande-Bretagne, hôte de la rencontre, a d'ores et déjà promis 100 millions de doses. Les autres dirigeants du G7 vont devoir présenter leur contribution précise et chiffrée.

Au final, le G7 devrait s'engager à redistribuer au moins 1 milliard de doses de vaccins aux pays pauvres.

Les États-Unis étaient critiqués depuis des mois pour ne pas avoir exporté les vaccins que le pays produit, ils veulent se rattraper.

"Les États-Unis vont acheter un demi-milliard de doses du vaccin Covid-19 de Pfizer pour en faire don à près de 100 nations qui en ont cruellement besoin, dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. C'est une étape historique, le plus grand achat et don de vaccins contre le Covid-19 jamais réalisé par un seul pays" a solennellement déclaré Joe Biden.

C'est une étape historique, le plus grand achat et don de vaccins contre le Covid-19 jamais réalisé par un seul pays
Joe Biden
Président américain

Hier, le président Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont affiché un front uni sur la pandémie. Plus largement, ils ont approuvé une nouvelle "Charte de l'Atlantique" pour réaffirmer leur promesse d'unité face aux principaux défis de ce siècle : cybersécurité, technologies émergentes, santé mondiale et changement climatique.

"Les discussions ont été formidables, elles ont duré longtemps, nous avons couvert un très grand nombre de sujets, et c'est merveilleux d'écouter l'administration Biden et Joe Biden. Il y a tellement de choses qu'ils veulent faire avec nous, de la sécurité, à l'OTAN, en passant par le changement climatique, et c'est fantastique, c'est une bouffée d'air frais, il y a beaucoup de choses qu'ils veulent que nous fassions ensemble."

Après les années agitées de la présidence de Donald Trump et le rendez-vous manqué de 2020 aux Etats-Unis pour cause de pandémie, l'enthousiasme de Boris Johnson est sans doute le sentiment qui anime tous les dirigeants arrivant pour ce sommet du G7 dans les Cornouailles, dans la station balnéaire de Carbis Bay.

Mais cet engagement du G7 sur la redistribution des vaccins est insuffisante pour nombre d'ONG comme Oxfam ou Avaaz qui a envoyé un message depuis la plage de Watergate.

Toby Melville/AP
Action de l'ONG Avaaz pour interpeller les dirigeants du G7, plage de Watergate, Angleterre, 10 juin 2021Toby Melville/AP

Elles réclament la suspension des brevets sur les vaccins pour permettre une production de masse.

Ce sera discuté, mais si Washington et Paris y sont favorables, l'Allemagne s'y oppose fermement.

Sources additionnelles • AP, AFP