Des attaques contre des équipes de vaccination anti-polio en Afghanistan font plusieurs morts

Des attaques contre des équipes de vaccination anti-polio en Afghanistan font plusieurs morts
Tous droits réservés Rahmat Gul/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Rahmat Gul/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La poliomyélite est encore présente au Pakistan et en Afghanistan, où la vaccination est freinée par des théories complotistes et encore trop de défiance vis à vis du progrès scientifique.

PUBLICITÉ

Des attaques coordonnées ont eu lieu en Afghanistan contre la campagne de vaccination contre la polio. Elles ont fait au moins cinq morts parmi les employés du programme de vaccination. Sont montrés du doigt les Talibans, généralement opposés à tout principe de vaccination.

Les attaques ont eu lieu dans la province du Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan.

Cet aide-soignant vaccinateur témoigne : "L'une des victimes est mon cousin -- il s'appelle Saïd, il était aussi mon coéquipier. Aujourd'hui, nous avons commencé à travailler à 08h. Au bout d'une demi-heure j'ai entendu le bruit des tirs, j'étais un peu loin d'eux, J'y suis allé, j'ai vu qu'ils étaient morts et étendus par terre. Je n'ai pas vu les assaillants. J'ai quitté la zone très rapidement".

La poliomyélite est encore présente au Pakistan et en Afghanistan, où la vaccination est freinée par des théories complotistes et encore trop de défiance vis à vis du progrès scientifique. Un représentant de l'ONU pour l'Afghanistan a déclaré qu'il était inhumain de priver des enfants de la possibilité d'une vie en bonne santé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 68 morts en Afghanistan après des crues soudaines

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire

Plus de 165 000 migrants afghans ont quitté le Pakistan pour rentrer dans leur pays en octobre