Iran : Ebrahim Raïssi vainqueur avec 62% des voix (résultats partiels officiels)

Iran : Ebrahim Raïssi vainqueur avec 62% des voix (résultats partiels officiels)
Tous droits réservés AP Photo/Vahid Salemi
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Je félicite le peuple pour son choix", a déclaré M. Rohani dans un discours télévisé, sans citer le nom du vainqueur. Deux candidats au scrutin de la veille ont quant à eux félicité l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi pour sa victoire.

PUBLICITÉ

L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi est donné vainqueur de l'élection présidentielle iranienne, avec 62% des voix, selon des résultats partiels officiels.

Deux candidats de l'élection ont déjà félicité Raïssi pour sa victoire sur les réseaux sociaux. Le président sortant, Hassan Rohani, a quant à lui confirmé que les Iraniens avaient élu un nouveau président au premier tour, dans un discours télévisé.

"Je félicite le peuple pour son choix", a déclaré M. Rohani dans un discours télévisé. "Mes félicitations officielles viendront plus tard, mais on sait qui a eu suffisamment de voix lors de cette élection et qui est élu aujourd'hui par le peuple", a ajouté le chef du gouvernement, sans citer le nom du vainqueur.

Le chef de l'autorité judiciaire faisait figure de grand favori, faute de concurrents à sa mesure après la disqualification de ses principaux adversaires politiques modérés et réformiste par le Conseil des gardiens de la Constitution.

L'enjeux du scrutin réside désormais dans le taux d'abstention, qui pourrait atteindre un niveau inédit et dépasser les 57 %, selon les rares sondages disponibles. Cette élection jouée d'avance semble avoir peu mobilisé les électeurs, plus préoccupés par la grave crise économique et sociale que traverse leur pays, toujours durement frappé par la pandémie de Covid-19.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : les gardiens de la révolution ont procédé à des tirs d'essai de missiles

L'Iran lance trois satellites faisant partie d'un programme critiqué par l'Occident

Les frappes aériennes entre le Pakistan et l'Iran pourraient-elles être le début d'une escalade régionale ?