DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Australie : la Grande Barrière de corail "en danger", selon l'Unesco

Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Australie : la Grande Barrière de corail "en danger", selon l'Unesco
Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Unesco compte placer la Grande Barrière de corail sur sa liste des sites "en danger". L'Australie s'en offusque, estimant faire déjà beaucoup pour la sauvegarde de ce site.

La Grande Barrière de corail au large de l'Australie est en danger. Ce n'est pas nouveau : de nombreux experts le disent depuis des années.

Mais aujourd'hui, la situation est à ce point préoccupante que l'Unesco va placer ce site sur sa liste du patrimoine "en danger".

Cette décision est vécue comme un affront par le gouvernement australien.

« Cette décision a été prise sans suivre la procédure régulière, s'étonne Susan Ley, la ministre australienne de l'Environnement. Les données les plus récentes n'ont pas été prises en compte. Or, nous disposons de données qui montrent tout le travail qui a été mené pour remédier au blanchissement des coraux. »

Une valeur inestimable

La Grande Barrière de corail est inscrite depuis 1981 sur la liste du patrimoine mondiale de l'humanité, pour son caractère exceptionnel.

Cet ensemble corallien s'étend sur plus de 2000 kilomètres. Il est d'une valeur inestimable pour les scientifiques.

Problème : les coraux disparaissent en raison de la hausse de la température de l'eau. Une conséquence du réchauffement climatique.

Pour les ONG de défense de l'environnement, cette situation résulte d'un manque de volonté de la part des autorités australiennes en matière de réduction des émissions de carbone.

La Grande Barrière de corail est une des attractions de l'Australie. Elle génère l'équivalent de 4 milliards d'euros de revenus pour le secteur touristique.