DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Record de candidatures pour l'ESA qui prépare une future génération d'astronautes plus diversifiée

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy
euronews_icons_loading
Record de candidatures pour l'ESA qui prépare une future génération d'astronautes plus diversifiée
Tous droits réservés  AP Photo/John Raoux
Taille du texte Aa Aa

Après Thomas Pesquet, qui sera le prochain astronaute européen dans l'espace ?

Un quart de femmes candidates

L'Agence spatiale européenne a lancé un appel à candidatures qui a rencontré un succès phénoménal : près de 22 000 personnes, dont un quart de femmes, ont en effet manifesté leur intérêt.

C'est presque trois plus que lors de la précédente sélection en 2008, se réjouit Josef Aschbacher le directeur général de l'ESA : "Près de de 22 000 candidats, c'est historique. C'est beaucoup plus que ce que nous attendions. C'est aussi l'expression très forte de l'intérêt et de l'enthousiasme des Européens pour l'espace et pour devenir astronaute."

C'est l'expression très forte de l'intérêt et de l'enthousiasme des Européens pour l'espace et pour devenir astronaute.
Josef Aschbacher
Directeur général de l'ESA

L'espace s'ouvre au handicap

L'Agence spatiale européenne a reçu des candidatures de personnes issues d'une vingtaine de pays, essentiellement de France, d'Allemagne, du Royaume-d'Uni, d'Espagne et d'Italie. Elle choisira d'ici fin 2022 entre quatre et six candidats, ainsi qu'une vingtaine de personnes pour créer un corps de réserve.

Pour être sélectionné, il faut être âgé de moins de 50 ans, avoir un diplôme de master scientifique ou d'ingénieur et avoir au moins trois ans d'expérience professionnelle.

Pour l'ESA, il s’agit de préparer la future génération d'astronautes qu'elle souhaite plus diversifiée. Une personne avec un handicap physique composera, notamment ce nouveau contingent.