DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Début de la présidence slovène de l'UE, Bruxelles attend des efforts en matière d'état de droit

Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Début de la présidence slovène de l'UE, Bruxelles attend des efforts en matière d'état de droit
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

La Slovénie entame 6 mois de présidence de l'Union européenne, avec les encouragements de Bruxelles qui attend néanmoins des efforts en matière d'Etat de droit.

La Slovénie a pris ce jeudi la présidence de l'Union européenne pour six mois. Cela coïncide avec le 30e anniversaire de l'indépendance de cette ancienne république yougoslave.

Aujourd'hui, les autorités slovènes souhaitent faire de cette présidence de l'UE une occasion de renforcer les liens avec les autres pays des Balkans.

Ursula Von Der Leyen, la présidente de la Commission, abonde dans ce sens. Elle l'a dit ce jeudi lors d'une conférence de presse au centre de convention de Brdo, à une trentaine de kilomètres de Ljubljana.

« Comme vous, a-t-elle dit, la Commission est engagée dans un accompagnement des pays des Balkans. Nous nous engageons aussi dans la perspective d'un élargissement, à travers l'ouverture de négociations d'adhésion de l'Albanie et de la Macédoine du nord. Et je salue d'avance, le sommet sur les Balkans occidentaux que vous allez organiser pendant votre présidence. »

Cela dit, une des préoccupations de Bruxelles, c'est les lacunes en matière d'état de droit en Slovénie. Une liberté de la presse loin d'être garantie, et des entraves à certaines libertés civiles, notamment pour la communauté LGBT.

A cet égard, la Slovénie marche dans les pas de son voisin et allié hongrois.

Interrogé ce jeudi sur ce sujet, le Premier ministre slovène Janez Janša a semblé éluder la question.

« Si vous pensez que l'Union européenne, composée de 27 États membres, deviendra en quelques années, un creuset dans lequel nous devons tous penser de la même manière, alors détrompez-vous parce que ce serait totalement idéaliste. »

A l'occasion de sa visite, la présidente de la commission a donné son feu vert au plan de relance de ce pays, pour sortir de la crise sanitaire.

La Slovénie va recevoir 2,5 milliards d'euros, dont 1,8 milliard sous forme de subventions et 705 millions en prêts.