L'opposant politique bélarusse Viktor Babariko condamné à 14 ans de prison pour corruption

Vikor Babariko lors de la campagne présidentielle bélarusse en juin 2020
Vikor Babariko lors de la campagne présidentielle bélarusse en juin 2020 Tous droits réservés Sergei Grits/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Sergei Grits/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Margaux Racaniere
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Belarus : un adversaire politique d'Alexandre Loukachenko a été condamné à 14 ans de prison pour corruption, sans possibilité d'appel. Viktor Babariko avait été arrêté en juin 2020, deux mois avant l'élection présidentielle où il se portait candidat.

PUBLICITÉ

Le principal rival d'Alexandre Loukachenko pour la présidence bélarusse a été condamné ce mardi à 14 ans de prison pour corruption et blanchiment d'argent, sans possibilité d'appel. Viktor Babariko avait été arrêté en juin 2020, alors qu'il faisait campagne pour les élections présidentielles bélarusses.

C'est le dernière exemple en date de la répression politique féroce du pays.

A la fin de son procès, Viktor Babariko a délivré ces derniers mots:

Je n’ai pas honte de la vie que j’ai menée, surtout au vu des personnes que j’ai rencontrées : ma famille, ma femme, mes enfants. Je garde à l’esprit que mon fils est en prison avec pour seul crime de m'avoir comme père.
Viktor Babariko
Opposant politique biélorusse

L'accusation soutient que Viktor Babariko avait touché d'importants pots-de-vins lorsqu'il était à la tête de la Belgazprombank. La défense, quant à elle, estime que les témoignages contre lui ont été acquis par intimidation.

Nous avons eu connaissance de tragédies humaines et d'humiliations lors de la collecte des témoignages
Natalia Matskevia
Avocate de la défense de Viktor Babariko

L'ancien banquier était l'adversaire le plus sérieux lors de l'élection présidentielle d'août. Son arrestation a laissé le champ libre à Alexandre Loukachenko, réélu à 80% des voix, ce qui a déclenché une immense vague de protestation au Bélarus.

C'est une atteinte de plus à la démocratique au Bélarus, dans la lignée de l'arrestation de l'opposant Roman Protassevitch il y a un mois, obtenue en détournant un avion de ligne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’info du jour | 19 avril - Mi-journée

L’info du jour | 19 avril - Matin

La Pologne arrête un espion russe impliqué dans un complot pour assassiner Zelenskyi