DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les porte-drapeaux nommés : voici les visages des JO de Tokyo

Par euronews
Pita Taufatofua porte le drapeau des Tonga lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud.
Pita Taufatofua porte le drapeau des Tonga lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud.   -   Tous droits réservés  Petr David Josek/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le 23 juillet prochain, les athlètes du monde entier défileront dans le stade olympique de Tokyo à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la XXXIIᵉ olympiade de l'ère moderne. Comme à chaque édition, les délégations seront emmenées par leurs porte-drapeaux. Voici les quelques noms et visages à retenir.

France - Clarisse Abegnenou, au pays du judo

Le Comité olympique français a suivi les recommandations des organisateurs en nommant un binôme, un homme et une femme, pour mener la délégation. C'est une première. La France sera représentée par le gymnaste Samir Aït Saïd, revenu d'une grave blessure aux Jeux de Rio, et la judokate Clarisse Abegnenou qui espère enfin décrocher l'or olympique au pays des arts martiaux. Elle a remporté les quatre derniers titres mondiaux, mais avait été battue en finale de la catégorie -63kg il y a cinq ans.

Grèce : Ánna Korakáki, première à tirer

A tout seigneur tout honneur ! Comme le veut la tradition, c'est la Grèce, berceau de l'Olympisme, qui entrera en première position dans le stade. Le pays sera emmené par le gymnaste Eleftherios Petrounias et la tireuse sportive Ánna Korakáki, devenue en 2016 la première Grecque à remporter deux médailles olympiques une même année dans l'ère des Jeux modernes. Le 12 mars 2020, elle a de nouveau marqué l'histoire du sport en devenant la première femme porteuse de la flamme olympique au départ d'Olympie.

Yorgos Karahalis/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
L'actrice grecque Xanthi Georgiou, dans le rôle de la grande prêtresse, allume la torche tenue par Ánna KorakákiYorgos Karahalis/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Tonga : Pita Taufatofua, Appolon est de retour

L'archipel des Tonga a décidé de remettre à l'honneur l'athlète Pita Taufatofua, qui représente son pays à la fois aux Jeux olympiques d'été (taekwondo) et d'hiver (ski). Né en Australie et ayant passé son enfance aux Tonga, cet ingénieur diplômé avait défrayé la chronique lors de la cérémonie d'ouverture de 2016 en défilant vêtu d'un simple pagne traditionnel tongien, le torse-nu musclé enduit d'huile de coco, ce qui avait retenu l'attention de millions de téléspectateurs... Et téléspectatrices. Il sera finalement éliminé au premier tour sur le score de 16-1.

Pays-Bas : Churandy Martina, Poulidor des Antilles

Les Pays-Bas ont désigné la skateboardeuse Keet Oldenbeuving et le sprinteur Churandy Martina, qui sera porte-drapeau pour la seconde fois de sa carrière, 17 ans après la première. Le sprinteur originaire de Curaçao représentait l'équipe des Antilles néerlandaises jusqu'à sa dissolution en 2011. La délégation n'a remporté qu'une médaille entre 1952 et 2012. Pourtant, Churandy Martina a tout fait pour marquer son empreinte dans les disciplines reines, le 100 m et le 200 m. Il a terminé cinq fois cinquième de finale olympique et une fois quatrième ! En 2008, il est arrivé second du 200 m derrière Usain Bolt, mais a été disqualifié après une plainte des Etats-Unis l'accusant sévèrement d'avoir mordu la ligne. L'Américain Wallace Spearmon lui aurait offert sa médaille d'argent, estimant qu'il ne méritait pas la sienne.

Inde : Mary Kom, boxe avec les mots

Le joueur de hockey sur gazon Manpreet Singh et la boxeuse-star Mary Kom ont été choisis pour être les porte-drapeaux de l'Inde. Mary Kom est bien connue des Indiens, qui ont pour certains lu son autobiographie, "Incassable", ou vu le biopic qui lui est dédié. Après une enfance pauvre dans les champs de la région de Manipur, elle est devenue en 2012 la première Indienne médaillée olympique de boxe. Elle a été élue en 2016 au Parlement indien, où elle se bat pour la cause animale et contre les discriminations à l'égard des habitants de sa région natale.

Aijaz Rahi/AP
Mary Kom célèbre sa médaille en 2012 à Bangalore, en IndeAijaz Rahi/AP

Danemark : Jonas Warrer, esprit olympique

Le drapeau du Danemark sera porté par la sauteuse de haie Sara Slott Petersen et le navigateur Jonas Warrer. Aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, alors que Warrer était bien placé pour remporter la médaille d'or, son mât s'est brisé peu avant le départ de la dernière étape. L'équipe croate a prêté son bateau aux Danois, qui ont pu être sacrés champions olympiques.

Russie : Sofia Velikaïa, privée de drapeau

Les athlètes russes seront privés de drapeaux et s'élanceront dans l'arène à la fin, avant les Etats-Unis, la France, et le Japon, organisateurs des prochaines olympiades. Les champions olympiques d'escrime, Sofia Velikaïa, et de volley, Maksim Mikhaylov, défileront sous l'acronyme "ROC" (Russian olympic comitee) et ne porteront pas la célèbre combinaison olympique de leur pays, qui est interdit de compétition en raison des condamnations pour dopage. Cité par l'agence de presse TASS, le président du Comité olympique russe espère que ses athlètes se classeront parmi les trois meilleures nations au monde. Ils avaient terminé quatrième à Rio derrière les Etats-Unis et la Chine.

Ivan Sekretarev/AP
Vladimir Poutine félicite Sofia Velikaïa pour son titre olympique au sabre par équipe, en 2016Ivan Sekretarev/AP

Japon : Rui Hachimura, le dernier sera le premier

La délégation du Japon, pays hôte, fermera le bal de cette cérémonie d'ouverture, emmenée par la lutteuse libre Yui Susaki et le premier basketteur japonais en NBA, Rui Hachimura. "C’est un grand honneur. […] J’espère que cela va encourager les enfants et tous les Japonais à suivre nos matchs lors de ces Jeux olympiques et à s’intéresser encore davantage au basketball et au sport en général", a déclaré le jeune homme de 23 ans qui évolue au Washington Wizards.