DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Jeux de Tokyo : moisson de médailles pour le Japon

Access to the comments Discussion
Par euronews & afp
euronews_icons_loading
Jeux de Tokyo : moisson de médailles pour le Japon
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

La course aux médailles fait rage à Tokyo... il n'y en aura pas pour tout le monde ! Les Russes, qui concourent sous bannière neutre, n'ont pas hésité à frustrer l'hôte olympique. Ils ont détrôné le Japon dans le concours de gymnastique par équipe.

Frustration encore, en judo cette fois, pour Sarah Léonie Cysique. En finale de la catégorie moins de 57 kilos, la jeune Française s'est faite disqualifier : un carton rouge pour avoir entrepris un geste dangereux pour sa propre intégrité physique, ont estimé les juges. L'or sera donc pour la Kosovare Nora Gjakova.

En judo toujours, on reparle de l'"ogre" japonais. De l'or samedi, de l'or dimanche, et de l'or encore ce lundi, pour Shohei Ono en moins de 73 kilos. Ono, désormais double champion olympique.

Il n'y a pas que les favoris qui gagnent aux Jeux, la preuve avec Cheung Ka Long au fleuret. Quatorzième à Rio, le Hong-Kongais s'est offert le scalp du champion olympique en titre, l'Italien Daniele Garozzo.

Sofia Pozdniakova et Sofya Velikaya sont toutes les deux Russes, elles voulaient toutes les deux l'or au sabre, Sofya Velikaya est numéro 2 mondiale, pourtant c'est l'autre Sofia qui a été sacrée à Tokyo.

Et puis tout vient à point à qui sait attendre, et Hidilyn Diaz le sait maintenant mieux que personne. Victorieuse en haltérophilie moins de 55 kilos, elle offre aux Philippines le tout premier titre olympique de son histoire.

A la fin de cette faste journée de lundi, au tableau de médailles c'est le Japon qui avait pris le pouvoir, du haut de ses huit médailles d'or !