DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Caleb Dressel, l'ogre des bassins de natation

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
euronews_icons_loading
Caleb Dressel continue sa moisson de titres à Tokyo
Caleb Dressel continue sa moisson de titres à Tokyo   -   Tous droits réservés  Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Un plongeon vers la gloire pour Caleb Dressel qui remporte l'épreuve reine des Jeux de Tokyo, le 100 mètres nage libre.

L'Américain, qui avait déjà glané 3 médailles d'or en relais, boucle son aller-retour en 47 secondes et 02 centièmes.

Le double champion du monde devance l'Australien Kyle Chalmers, qui était le tenant du titre, et le Russe Kliment Kolesnikov.

A 22 ans, le jeune Français Maxime Grousset, qui échoue au pied du podium, tentera de faire mieux sur le 50 mètres nage libre où il sera aligné avec Florent Manaudou.

De son côté, Caleb Dressel a quatre autres courses, dont trois en individuel, pour garnir encore un peu plus son armoire à trophées.

De leur côté, les Chinoises gagnent le 4x200 mètres aux dépens des Américaines emmenées par Katie Ledecky et des Australiennes d'Ariarne Titmus.

Au passage, elles signent un nouveau record du monde en 7 minutes 40 secondes et 33 centièmes.

En aviron, des sourires et de l'or pour les rameuses italiennes Valentina Rodini et Federica Cesarini en deux de couple.

Les Françaises Claire Bové et Laura Tarantola s'offrent la médaille d'argent à l'issue d'une course extrêmement serrée.

"Au départ j'étais dans la lune, puis je me suis ensuite concentrée sur le bateau et la course, j'ai écouté les Hollandaises à coté de nous, et à la fin je ne sais pas combien on est", a raconté Claire Bové.

Dans la catégorie deux de couple poids légers, la victoire revient aux Irlandais Fintan Mc Carthy et Paul O'Donovan, alors que les Allemands et les Italiens complètent le podium.

En canoë, première apparition du slalom féminin aux Jeux olympiques et premier titre pour Jessica Fox.

L'Australienne, qui avait déjà décroché 1 médaille d'argent et 2 médailles de bronze en kayak, a réussi un sans-faute lors de la finale.

En judo, la Française Madeleine Malonga, se championne du monde en 2019, pare d'argent dans la catégorie des moins de 78 kilos.

Elle s'incline en finale, sur immobilisation au sol valant ippon, devant sa grande rivale, la Japonaise Shori Hamada.

Pour terminer ce tour d'horizon, du tennis avec le rêve de "golden slam" qui reste accessible au Serbe Novak Djokovic.

Le numéro 1 mondial, qui s'est adjugé les trois premières levées du Grand Chelem, se hisse dans le dernier carré du tournoi olympique en battant le Japonais Kei Nishikori sur le score sans appel de 6-2, 6-0.