DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Hongrie : les touristes étrangers de retour à Budapest

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Hongrie : les touristes étrangers de retour à Budapest
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Un faible taux d'infection, une absence quasi totale de restrictions et de nombreux sites touristiques attractifs : autant d'atouts pour faire revenir les touristes étrangers en Hongrie. Selon les données officielles du gouvernement, en juin, la fréquentation des hôtels et autres hébergements de Budapest a été pratiquement multipliée par six par rapport à l'an dernier.

Le quartier du château, déserté l'été dernier, a vu sa fréquentation revenir quasiment à la normale. Les visiteurs viennent de partout. A Budapest, l'heure est à la détente. Vietnam, Bolivie, les touristes ne viennent pas seulement d'Europe.

"Je trouve très bien que nous ne soyons pas obligés de porter le masque. Je l'ai toujours par sécurité, mais c'est quand même très bien ici, et je me sens très à l'aise", dit ce touriste venu du Vietnam.

"La ville entière est une aventure. Il y a la rivière, la culture. Les différences entre Buda et Pest, l'architecture. Il y a beaucoup de choses à voir", s'enthousiasme cette Bolivienne.

Malgré cette récente reprise, le secteur du tourisme reste 20% inférieur à ce qu'il était en 2019.

"Les règles définissant qui peut voyager et comment ont été publiées très tardivement. Tout comme le pass sanitaire européen qui a rendu possible de prévoir comment se rendre dans un pays puis rentrer chez soi. C'est la principale difficulté. Mais Budapest a tant de curiosités et de choses passionnantes à découvrir que, malgré ce contexte difficile, les touristes ont commencé à venir," explique Csaba Faix, responsable du tourisme dans la capitale hongroise.

Depuis le début de la crise, de nombreux employés ont quitté l'hôtellerie et le tourisme. Avec la reprise, le défi pour les employeurs sera d'attirer de nouveau la main d'oeuvre dans ces secteurs.