DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Allemagne : Angela Merkel annonce la fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Vers la fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 en Allemagne
Vers la fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 en Allemagne   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

A l'instar de la France, l'Allemagne compte mettre fin à la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 cet automne, à partir du 11 octobre précisément. C'est ce qu'a annoncé la chancelière allemande Angela Merkel ce mardi.

Les tests gratuits resteront toutefois en vigueur pour les personnes ne pouvant pas se faire vacciner pour des raisons médicales, pour les femmes enceintes ou les enfants pour lesquels il n'y a pas encore de vaccin adapté, selon le texte adopté lors de la réunion entre Angela Merkel et les seize chefs de gouvernements régionaux.

Mais avant cela, à compter du 23 août, et dès que le seuil d'infections atteint 35 cas pour 100 000 habitants sur sept jours, une preuve de vaccination ou un test négatif seront également exigés pour aller au cinéma, au restaurant ou à la salle de sport.

Si Angela Merkel reste obligatoire le vaccin, partiellement ou totalement, toutes ces mesures ont quand même pour but d'inciter fortement à se faire vacciner. 62% de la population a reçu au moins une dose (et 55% ont reçu les deux doses), mais le rythme de la campagne de vaccination s'est essoufflé ces dernières semaines. Angela Merkel espère ainsi vacciner "15 à 20%" de la population supplémentaire.

Depuis plusieurs semaines, le débat enfle dans le pays sur les moyens de convaincre les réticents sans rendre la vaccination obligatoire. L'Allemagne emprunte ainsi un chemin similaire à celui de plusieurs pays européens, dont la France, où un pass sanitaire est désormais exigé pour par exemple aller au cinéma, au café ou prendre le train.

Mais l'introduction de ce certificat établissant si son porteur est guéri, vacciné ou détenteur d'un test négatif récent, a provoqué des vagues de contestation dans la rue.

En Lituanie aussi, un pass sanitaire sera exigé à compter de septembre pour se rendre dans certains lieux public et événements. Tout comme en France et en Italie, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Vilnius pour dire leur opposition à cette mesure.