EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les ministres de l'Intérieur de l'UE se réunissent autour de la question migratoire

Les ministres de l'Intérieur de l'UE se réunissent autour de la question migratoire
Tous droits réservés John Thys/AFP or licensors
Tous droits réservés John Thys/AFP or licensors
Par Laura Berlioz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le sort des Afghans, nombreux à vouloir quitter leur pays après l'arrivée au pouvoir des talibans, mais aussi la situation à la frontière avec le Bélarus étaient au coeur des discussions.

PUBLICITÉ

La question des migrants au cœur des discussions entre les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ce mercredi. Ils ont discuté du sort des Afghans, nombreux à vouloir fuir le pays après la victoire des talibans. L'enjeu : trouver une réponse commune en vue d'une potentielle crise migratoire, six ans après la vague de réfugiés en provenance de Syrie

"Nous devons éviter que des personnes se lancent dans des voyages très dangereux, arrivant irrégulièrement aux frontières de l'UE. Nous ne devrions pas attendre. Il faut éviter les itinéraires irréguliers et dangereux qui sont facilités par les passeurs. Nous devrions nous engager dans des voies légales et sûres pour que les personnes ayant besoin d'une protection internationale viennent dans l'Union européenne", a détaillé Ylva Johansson, commissaire européenne chargée des affaires intérieures sur l'Afghanistan

Situation tendue avec le Bélarus

A la frontière avec le Bélarus la situation est déjà préoccupante car le pays est accusé de se servir des migrants pour faire pression sur les Vingt-Sept après les sanctions imposées par Bruxelles. La Pologne a dû envoyer plus de 900 soldats pour renforcer la sécurité à la frontière après une recrudescence des passages illégaux.

"La frontière entre la Lituanie et le Bélarus est une frontière européenne. Ce qui montre l'agressivité du régime de Loukachenko c'est l'utilisation de pauvres hommes et femmes. J'ai vu des actions scandaleuses lorsque des agents poussent des gens à travers la frontière. C'est une question d'humanité, mais aussi une question de protection de la frontière de l'Union européenne", a affirmé le président du Parlement européen.

Le service national des gardes-frontières lituanien a partagé une vidéo, affirmant qu'elle montre des migrants guidés par des officiers du Bélarus. L'Union européenne condamne le Bélarus pour ce qu'elle dit être une tentative de déstabiliser le bloc en envoyant des dizaines de migrants à travers ses frontières.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grand débat électoral avant les européennes : ce qu'en ont pensé les primo-votants

L'UE organise un forum sur la défense pour rallier l'industrie militaire européenne à l'Ukraine

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?