DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En visite à Mossoul, le président français promet d'aider à "rebâtir" l'Irak

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Le président français Emmanuel Macron (à gauche), lors de sa visite à Mossoul (Irak), le 29/08/2021
Le président français Emmanuel Macron (à gauche), lors de sa visite à Mossoul (Irak), le 29/08/2021   -   Tous droits réservés  STR/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Pour son deuxième et dernier jour en Irak, le président français Emmanuel Macron s'est rendu dans le nord du pays, promettant un soutien aux différentes communautés pour la reconstruction.

Le président français s'est rendu ce dimanche à Mossoul, ville irakienne qui fut le fief du groupe Etat islamique. Les djihadistes en ont été chassés en 2017 par l'armée irakienne et la coalition internationale.

Emmanuel Macron a visité notamment la mosquée Al-Nouri, largement endommagée par les combats. La reconstruction de cet édifice est en cours.

Le chef de l'Etat français a promis d'apporter son aide à la reconstruction de la ville et plus largement de l'Irak.

« Le cœur de la bataille contre le terrorisme, c'est encore plus important que d'envoyer des soldats. (...) C'est au côté d'un Etat souverain, des femmes et des hommes de bonne volonté, des communautés qui connaissent la région, (notre rôle est) de les aider à faire. (...) On va rouvrir des écoles avec le fonds que nous avons ouvert pour les écoles d'Orient en janvier 2020, on va rebâtir à la fois des écoles mais aussi des églises et des mosquées. Et nous allons accompagner l'ensemble des communautés dans leur travail. »

Auprès des communautés chrétiennes d'Orient

"Travailler ensemble", c'est le vœu formulé par le président français auprès des responsables des différentes communautés chrétiennes qu'il a également rencontrés ce dimanche à Mossoul.

La France se veut traditionnellement protectrice des Chrétiens d'Orient, mais aussi des différentes minorités, nombreuses dans le nord de l'Irak.

Escale à Erbil

C'est d'ailleurs auprès des responsables kurdes qu'Emmanuel Macron devait terminer sa visite en Irak Le chef de l'Etat français a été accueilli à Erbil par le président du Kurdistan irakien.

Une manière de rendre hommage aux combattants kurdes qui ont été en première ligne dans la lutte contre Daech en Irak.