DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

11 septembre 2001 : la journée où tout a basculé

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste avec AFP, AP
Explosion provoquée dans la tour sud du World Trade Center par le vol AA175 qui vient de la percuter, alors que la tour nord avait déjà été frappée par un autre avion de ligne
Explosion provoquée dans la tour sud du World Trade Center par le vol AA175 qui vient de la percuter, alors que la tour nord avait déjà été frappée par un autre avion de ligne   -   Tous droits réservés  Chao Soi Cheong/AP Photo
Taille du texte Aa Aa

C'était il y a 20 ans. Le matin du mardi 11 septembre 2001, les Etats-Unis sont la cible d'une attaque coordonnée et minutieusement préparée par l'organisation djihadiste al-Qaïda dirigée par Oussama Ben Laden. Elle frappe New York et le Pentagone près de Washington, symboles de la puissance économique et militaire de l'Amérique.

Ces attentats sont les plus plus meurtriers de l'Histoire avec près de 3 000 morts. Plus de 6 000 personnes ont été également blessées.

Mais, ce bilan aurait pu être bien pire. Car en raison de l'heure matinale, moins de 18 000 personnes se trouvaient dans les tours du World Trade Center ce matin-là. En pleine journée, pratiquement 50 000 personnes pouvaient en effet se trouver dans ce centre névralgique de Manhattan.

Enfin, il s'agit là des disparus dénombrés quelques jours après les attentats. Des milliers de personnes sont aussi décédées, notamment des membres des services de secours, des suites des attentats du 11 septembre 2001 (cancers, etc.).

Chronologie du jour le plus funeste des Etats-Unis

Ces attaques-suicides ont été conduites par 19 pirates de l'air qui ont détourné quatre avions de ligne partis d'aéroports de la côte Est, de Boston, de Washington et de Newark. Tous ces appareils étaient à destination de la Californie.

Deux appareils percutèrent successivement les tours jumelles du World Trade Center au sud de Manhattan, qui s'effondrèrent en moins de deux heures, un troisième éventra le Pentagone. Un quatrième appareil - qui visait peut-être le Capitole, siège du Congrès, ou la Maison Blanche - s'écrasa dans une zone boisée de Shanksville, en Pennsylvanie, après que des passagers eurent tenté de résister. Personne à bord des quatre avions ne survécut, soit 245 membres d'équipages et passagers.

Grâce à la commission d'enquête du Congrès sur le 11 Septembre et au musée mémorial de New York consacré aux victimes, cette journée qui fit vaciller la première puissance mondiale et changea le cours de l'Histoire est très largement documentée.

En voici les moments-clés :

- 8h46 : le vol 11 d'American Airlines, un Boeing 767 parti de Boston pour Los Angeles avec 92 personnes à bord – dont cinq pirates de l'air – frappe la tour nord du World Trade Center. Il ouvre une gigantesque brèche dans les étages supérieurs qui s'enflamment.

CHAO SOI CHEONG/2001 AP
La tour nord du World Trade Center après avoir été frappée par le vol AA11, le 11 septembre 2001CHAO SOI CHEONG/2001 AP

- 9h03 : le vol 175 de United Airlines, également un Boeing 767 reliant Boston à Los Angeles, avec 65 personnes à bord donc cinq pirates, se fracasse à son tour contre les étages supérieurs de la tour sud.

Carmen Taylor/AP
Le vol UA175 sur le point de s'écraser sur la tour sud du World Trade Center, le 11 septembre 2001 à New YorkCarmen Taylor/AP

- 9h05, Sarasota, Floride : le président George W. Bush commence à lire une histoire à des enfants d'une école primaire. "Un deuxième avion a frappé la deuxième tour. L'Amérique est attaquée", lui glisse à l'oreille son chef de cabinet.

Doug Mills/AP2001
George W. Bush informé de la situation à New York alors qu'il se trouve dans une école à Sarasota, en Floride, le 11 septembre 2001Doug Mills/AP2001

- 9h25 : les autorités de l'aviation civile, la FAA, annoncent la fermeture de l'espace aérien américain et interdisent tout décollage.

- 9h30 : George W. Bush annonce aux écoliers qu'il rentre à Washington en raison d'une "apparente attaque terroriste".

- 9h37 : le vol 77 d'American Airlines, un Boeing 757 parti de l'aéroport Dulles près de Washington pour San Francisco avec 64 personnes à bord dont cinq pirates, s'écrase sur la façade ouest du Pentagone.

Heesoon Yim/2001 AP
Le Pentagone, après avoir été frappé par le vol AA77, le 11 septembre 2001Heesoon Yim/2001 AP

- 9h42 : la FAA ordonne à tous les avions en vol d'atterrir au plus vite.

- 9h59 : la tour sud s'effondre dans un déluge de feu, d'acier et de poussière. La violence est telle qu'aucune trace d'ADN n'a jamais été retrouvée pour des centaines de victimes.

Richard Drew/2001 AP
La tour sud du World Trade Center en train de s'effondrer, le 11 septembre 2001Richard Drew/2001 AP

- 10h03, Shanksville (Pennsylvanie) : le vol 93 de United Airlines, parti de Newark (New Jersey) à destination de San Francisco avec 44 personnes à bord dont quatre pirates, s'écrase à Shanksville, une zone boisée de l'ouest de la Pennsylvanie. Certains passagers, informés par téléphone portable de ce qui se passait à New York, ont résisté aux terroristes.

Keith Srakocic/AP
Site du crash du vol UA93 près de Shanksville en Pennsylvanie, le 11 septembre 2001Keith Srakocic/AP

- 10h28 : la tour nord s'écroule, 102 minutes après avoir été touchée. La pointe sud de Manhattan est couverte d'un nuage de cendres et de débris.

- 13h04, Etat de Louisiane : George W. Bush, qui a été évacué sur la base aérienne de Barksdale, place les forces armées en "état d'alerte maximum" et promet de "traquer et punir les lâches responsables" des attentats. Le président sera ensuite transféré sur la base aérienne d'Offutt, dans le Nebraska avant de rentrer à la Maison Blanche dans la soirée.

- 13h27, Washington : le maire Anthony Williams décrète l'état d'urgence dans la capitale fédérale.

- 20h30 : George W. Bush s'adresse aux Américains, dénonce des "actes terroristes délibérés". Il promet d'en traquer les responsables et avertit que Washington ne fera "aucune distinction" entre les terroristes et ceux qui les abritent.

Shawn Baldwin/AP2001
Les secours après l'effondrement des tours sud et nord du World Trade Center, le 11 septembre 2011Shawn Baldwin/AP2001

Le président sur les lieux des attentats pour commémorer le 20e anniversaire du 11 septembre

Joe Biden et son épouse Jill sont attendus samedi matin à New York, au très impressionnant mémorial construit là où s'élevaient les tours jumelles du World Trade Center. Comme chaque année, pendant trois heures, y seront lus les quelque 3 000 noms de personnes tuées. D'immenses faisceaux de lumières verticaux se dressent déjà cette semaine depuis les deux immenses bassins noirs qui ont remplacé la base des tours.

Stefan Jeremiah/AP
Les deux faisceaux lumineux symbolisant les deux tours du World Trade Center, lors de la célébration du 19e anniversaire de la tragédie, le 11 septembre 2020Stefan Jeremiah/AP

Le couple présidentiel doit se rendre également en Pennsylvanie où s'est écrasé un avion détourné par quatre des 19 djihadistes et en bordure de Washington, où le Pentagone a été attaqué.

Joe Biden ne s'exprimera pas de toute la journée. Seul un message vidéo devrait être diffusé, a fait savoir la Maison Blanche.