DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Commission européenne crée l'HERA pour réagir rapidement aux situations d'urgence

Access to the comments Discussion
Par Pedro Sacadura
euronews_icons_loading
La Commission européenne crée l'HERA pour réagir rapidement aux situations d'urgence
Tous droits réservés  APTV
Taille du texte Aa Aa

Alors que la pandémie de Covid-19 est loin d'être terminée, pour l'Europe se prépare aux futures menaces sanitaires transfrontalières. Les 27 instaurent l'Autorité européenne de préparation et de réaction aux urgences sanitaires (HERA).

Afin d'éviter qu'une épidémie locale ne se transforme en pandémie mondiale, la Commission européenne instaure l'Autorité européenne de préparation et de réaction aux urgences sanitaires (HERA). Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'efforts visant à combler les lacunes des 27 en matière de préparation aux situations d'urgence et de réaction aux crises.

"Investir dans la santé, c'est notre avenir. Nous veillerons à ce que l'HERA dispose de la puissance financière nécessaire, avec 6 milliards d'euros sur les six prochaines années provenant du fond de financement pluriannuel. Ce montant atteindra près de 30 milliards d'euros si l'on tient compte des investissements dans la sécurité, la préparation et la réaction en matière de santé au travers d'autres programmes européens", déclare Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire.

Un manque se faisait sentir

Sous son égide, les autorités nationales compétentes sont censées travailler ensemble. L'objectif est d'apporter l'innovation, la capacité scientifique et la connaissance du secteur privé en amont d'une crise sanitaire tout en apportant une valeur ajoutée aux organismes existants.

"Au début de la crise, il nous a manqué la capacité industrielle nécessaire à tous les niveaux de l'Union Européenne pour gérer un plan et un programme d'une telle ampleur. Cela nous a manqué. Il est vrai que nous avons dû la créer étape par étape, mais nous l'avons fait. Cela a fonctionné. Bien sûr, cela n'a rien à voir avec des agences indépendantes comme l'EMA ou l'ECDC.", Thierry Breton, commissaire Européen au Marché intérieur.

Depuis la fin 2019, la pandémie de Covid-19 a tué près de 4,65 millions de personnes dans le monde, selon l'Agence France Presse (AFP). Pour l'avenir de l'Europe, il est vital de ne pas être pris de court, mais il reste à savoir s'il sera un jour possible d'être totalement préparé à l'imprévisible.

Journaliste • Mael Arnoldussen